Taubira, médaille d'Or de l'indignation sélective.

Publié le par Bestfriend

Taubira, médaille d'Or de l'indignation sélective.

Christiane Taubira est allé applaudir chaleureusement la der de Bedos, quelques semaines après nous avoir fait tout un cinéma sur des propos minables d'un Hebdo que même le Front National considère comme un torchon. Le problème, c'est que les écrits de Minute n'allait pas bien loin et n'incitaient pas à la haine, contrairement à ceux de Bedos qui lui était explicite dans ses appels à frapper Jean-François Copé, tout comme il l'avait été en qualifiant à plusieurs reprises Nadine Morano de "salope" puis de "conne". La même gauche qui avait fait tout un cinéma à propos de la couv. de Minute s'est portée au secours de Bedos quand l'ancienne ministre a menacé de le poursuivre en justice, Ruquier, de plus en plus commissaire politique d'un régime totalitaire, allant même jusqu'à la placer en tête de son Flop 10 (soit donc à la même place que Minute pour des raisons inverses). Il est temps que le peuple français se révolte contre tous ceux qui ont comme je le prévoyait transformé ce pays en une nouvelle RDA.

Commenter cet article

demi-mot 28/01/2014 14:55

Vois pas le rapport entre Bedos et Minute.

Bestfriend 19/01/2014 22:39

Il a traité de cette manière les gens qui ne pensent pas comme lui, où qui chaque jour dénonce l'idéologie liberticide des amis de Bedos. Ce n'est pas parce que des minables à gauche essaie de faire passer Nadine Morano pour une imbécile qu'ils le sont moins qu'elle. Ils font moins les malins quand ils l'ont en face sur un plateau où le pluralisme démocratique est respecté. Bedos et ses dévots sont du même accabit que Minute.

demi-mot 03/01/2014 10:37

Bedos a toujours traité les politiques de cette manière.
Je ne vois pas pourquoi Morano, qui fait tout pour passer pour une conne auprès des français, échapperait à la règle.