Demande d'une commission d'enquête sur le pluralisme du service public de l'Audiovisuel !!!

Publié le par Bestfriend

Demande d'une commission d'enquête sur le pluralisme du service public de l'Audiovisuel !!!

Encore une fois, nous avons eu droit hier à un exercice de propagande de plus en plus inacceptable de la part d'une émission de service public. Non seulement, face à un petit soldat de la gauche bien-pensante qu'est Aymeric Caron, Natacha Polony n'est pas représentative de l'opinion des 48,5% de français qui ont voté contre le pouvoir actuel et qui pour autant payent également la très coûteuse redevance TV (quand on compare par rapport au prix d'un bouquet numérique privé). Rappelons que la seule expérience politique de Natacha Polony s'est déroulée auprès de Jean-Pierre Chevènement et qu'elle se déclare elle-même politiquement entre N.Dupont-Aignan et J.L.Mélenchon.

Comme cela ne suffisait pas, nous avons eu droit à la énième présence sur le plateau d'Edwy Plenel pour assurer le service de propagande gouvernementale. En clair, il fallait relativiser la portée du mensonge de C.Taubira et mettre en avant les faits reprochés à Nicolas Sarkozy, que le gouvernement voudrait faire passer pour "d'une extrême-gravité".

Quelle désinformation immonde au regard des faits. Les mensonges de Madame Taubira ne sont pas le problème essentiel de ce dossier, et si elle a menti, ce n'est certainement pas par stupidité; cette femme est d'une intelligence remarquable. Ces mensonges ont eu lieu parce que le pouvoir aux abois cherche à cacher des éléments bien plus graves sur le dossier, et notamment un suivi du "cas Sarkozy" au plus haut sommet de l'Etat.

La gauche met également en avant le fait que elle respecterait l'indépendance des magistrats. Mais là encore, ce n'est pas le problème. Si les magistrats étaient organisés en factions racistes, d'extrême-droite, néo-nazies... la gauche aurait certainement bien plus de difficultés à garantir leur indépendance qu'elle n'en a alors qu'en l'occurrence nous avons affaire à des fonctionnaires obscurs syndiqués pour 30% d'entre-eux au fameux SM (affilié à la CGT) du mur des cons, l'autre syndicat recueillant 65% étant lui totalement inféodé au PS (il suffit de visionner le discours "nord-coréen" de C.Régnard lors du dernier congrès pour le constater). L'indépendance des magistrats n'est pas le problème; le très gros problème, c'est leur impartialité, et surtout envers Nicolas Sarkozy vu que l'ancien président est sans doute le seul en 50 ans qui a osé s'en prendre à leur pouvoir (et suite au scandale d'Outreau qui a montré que ces magistrats refusaient toujours d'avoir des comptes à rendre).

Le pire dans cette affaire, c'est donc la partialité des magistrats et la CONNIVENCE d'un pouvoir socialiste devenu très impopulaire, pour aboutir à la mise sous écoute durant 6 mois d'une bonne partie de l'opposition. C'est bien pire que le Watergate !!

Commenter cet article