La France en pleine contradiction sur le dossier BNP

Publié le par Bestfriend

La France en pleine contradiction sur le dossier BNP

Son ennemi, c'était la finance !! Lui-président de la république, il ne s'ingérerait point dans les affaires de justice. C'est clair que l'amende que la justice américaine veut infliger à la BNP sur l'aide que celle-ci a apporté au contournement de l'embargo envers Cuba, l'Iran et le Soudan atteint des niveaux délirants, totalement disproportionnés. Mais en l'occurrence, la banque Française a utilisé des méthodes dignes de celle des blanchisseurs d'argent sale pour violer les lois américaines : Sociétés écrans basées dans des paradis fiscaux, commissions versées à des mafieux proches des dictatures concernées. Nous sommes donc piégés par les discours de notre président qui ne peut guère intervenir au secours de la BNP, et au contraire continue de tirer le pays par le fond.

Commenter cet article

corrector 22/06/2016 03:59

Quand on entend "Mon ennemi c'est la finance." il faut comprendre :

Mon ennemi c'est la finance, SAUF quand elle aide les pires régimes de la planète à se financer.

Pour le montant de l'amende, vu que la banque a été prise à contourner l'embargo, a promis d'arrêter et a continué de nombreuses années en se foutant des autorités US, je trouve ça correct.