Si encore ce révisionnisme avait eu la moindre utilité...

Publié le par Bestfriend

Si encore ce révisionnisme avait eu la moindre utilité...

Il y a quelques mois, je décrivais comment les historiens marxistes avaient au cours des 2 derniers siècles réécrit l'histoire de la conquête du monde par l'occident, avec un révisionnisme finalement encore plus grave que ceux qui ont pu nier l'existence de la Shoah.

On pourrait considérer une autocritique exagérée comme un exercice louable pour mettre sur la table les éléments les plus sombres de notre histoire, d'en faire une analyse sans la moindre concession. Or, comme l'a fait le Pétainisme durant l'occupation, le marxisme et le tiers-mondisme ne font que culpabiliser leurs adversaires politiques, les cibles de leur discours parfois haineux ou le mot "juif" est remplacé par "colon", "marchand","capitaliste", "multinationale" ect.... On pourra noter que des historiens comme notamment Benjamin Stora ( membre actif de l'OCI, groupuscule extrémiste trotskiste) ont en dehors de leur travail sur la colonisation, exprimé des idées visant à la destruction de la société occidentale, à l'instauration d'un régime totalitaire et assumant les crimes de Trostky, Lénine ect...

Par ailleurs, cette critique violente, souvent injuste voire mensongère de l'impérialisme occidental, qui souvent n'a rencontré qu'une opposition limitée notamment en France, et est devenue souvent une vérité officielle (ex: Loi Taubira sur l'esclavage stipulant que les "blancs" ont eu le monopole de cette pratique criminelle et n'en ont jamais été victimes) aurait pu être utile si les pays anciennement colonisés s'en étaient contentés, et avaient eux-mêmes fait un travail critique envers leur histoire (vu que tous ont aussi pratiqué l'esclavage, les invasions armées, le pillage, la ségrégation suivant l'origine ou le sexe). Mais cela n'a pas du tout été le cas, bien au contraire, et a donné lieu à des délires encore plus extrémistes puisque l'histoire écrite par des occidentaux, même marxistes, leur semblait encore trop complaisante avec les impérialistes honnis.

Nous voyons ainsi des organisations extrêmement violentes progresser au Moyen-Orient et en Afrique, avec un rejet de l'Occident qui ne semble en rien combattu par ceux qui ont encore le pouvoir dans ces pays. Boko Haram n'est que mollement combattu par le gouvernement nigérian, et ne l'est pas du tout par l'intelligentsia africaine; de même pour l'Etat Islamique en Syrie et Irak qui malgré les atrocités ne suscite jamais autant d'indignation de la "rue arabe" que le moindre raid israëlien en réponse à des roquettes tirées par le Hamas. Ces nombreux groupes islamistes progressent avec un discours radical de haine de l'Occident qui en dehors de l'aspect militaire, ne trouve aucun discours consistant, aucun mouvement d'ampleur pour s'opposer à eux sur le plan idéologique !!!! Comme on en a l'habitude chez les esprits totalitaires, on cherche au contraire à attribuer à l'Occident la responsabilité de ces groupes infâmes : EI aurait pour seule origine l'invasion de l'Irak en 2003, et aurait été aidé continuellement par les USA ect... J'ai rappelé comment le régime de Saddam et sa dérive vers le Wahabisme avait bien posé les fondation de ce Califat bien avant l'arrivée des américains (Saddam faisant mettre en lettre de sang Allaouh Akbar sur le drapeau irakien,interdisant aux chrétien d'acheter des terres, les obligeant à donner un nom musulman à leurs enfants,pogrom anti-chrétien à Mossoul en 2002). Mais par ailleurs, on peut voir que ces organisation islamistes ont pu prospérer tout autant là où les occidentaux étaient totalement absents (Nigéria,Yemen,Sahara,Algérie). Et puis, si vraiment l'Occident était derrière ces groupes, ils ne susciteraient pas autant de complaisance auprès d'une bonne partie des jeunes musulmans, non ????

Commenter cet article