Festival d'impostures !!

Publié le par Bestfriend

Festival d'impostures !!

Le Festival de Cannes a consacré l'acteur Vincent Lindon au terme d'une quinzaine où des mètres cubes de Champagne et de caviar ont été engloutis par quelques privilégiés, se pavanant devant le petit peuple tenu à l'écart derrière les barrières.

Vincent Lindon joue à merveille les "rôles sociaux" ou plutôt rentre parfaitement dans le cliché du prolétaire qu'ont en tête ces aristocrates hyper-subventionnés de l'industrie du spectacle. Un travailleurs exploité a forcément d'énormes valises sous les yeux, des tics générés par le stress de la perte d'emploi, un corps meurtri par les épreuves de cette vie de misère, au profit des méchants patrons d'Hypermarchés, ou d'autres sociétés. Elles qui pourtant croulent davantage sous la fiscalité que sous les subventions, ou les TVA dérogatoires.

Quelle insulte au monde du travail !! Quelle insulte à tous ceux qui chaque jour, salariés du privé et dirigeants d'entreprise créent la richesse de ce pays, innovent, fabriquent selon des exigences de plus en plus forte, une richesses captée à 58% par une puissance publique hypertrophiée, ruineuse, liberticide et qui par ses média publics et l'infâme groupe Canal + manipule l'opinion.

Vincent Lindon est né super-riche (famille de grands industriels) et s'est vu payer le Cours Florent par ses parents car il n'avait fait que glander durant ses études. Il a été la bonne personne, au bon moment, au bon endroit pour au départ jouer le gendre idéal dans des films commerciaux. Cela demande du talent, du travail également, et tout le monde à sa place n'aurait pas forcément fait aussi bien; mais il y a des carrières plus anonymes qui méritent au moins autant de respect. Le problème c'est que progressivement, cet acteur est devenu l'un des spécialistes de rôles "sociaux" en raison d'une déchéance physique prématurée, due essentiellement aux excès de jet-setteur de Vincent Lindon qui fut même un moment le compagnon de Caroline de Monaco (avant d'être celui S.Kiberlain, puis Claude Chirac). En clair, ce que gagnera un smicard durant toute sa vie, Vincent Lindon le dépense en 1 an dans l'alcool, le tabac, voire pire.

Tant mieux pour lui, et ce n'est pas moi,également très chanceux dans la vie, qui risque d'être jaloux d'un type pareil. Mais ce qui est insupportable, c'est qu'un type pareil et tant d'autres qui vivent aux crochets du peuple (vu que le système est perfusé aux subventions, bénéficie d'une fiscalité dérogatoire) se considèrent comme la conscience morale de ce pays et se permettent de donner des leçons, voire d'insulter des acteurs "économiques" qui participent bien plus à l'effort collectif.

Le monde du travail, M.Lindon, ce n'est pas vous et vous ne le serez jamais que pour cette clique qui précisément nous fait les poches comme elle fait les poches de nos patrons souvent plus respectables que vous. Le monde du travail, ce sont des gens qui se couchent tôt, ont une bonne hygiène de vie car sinon, on ne tient pas longtemps, on ne produit que de la médiocrité et on ne s'occupe pas correctement de ses enfants. Le monde du travail, ce sont des gens qui tiennent encore debout à 55 ans car ils savent qu'ils devront prouver pendant encore 10 ans qu'ils valent les 50 000 € annuel qu'ils coûtent à l'entreprise, quand bien même 20 000 € à tout casser, une fois les ponctions effectuées (par la Sécu, l'Etat ect....) leur resteront pour vivre.

Commenter cet article