A TéléStasi, rien de nouveau

Publié le par Bestfriend

A TéléStasi, rien de nouveau

Alors que la gauche subit des défaites électorales de plus en plus lourdes,sanctionnant les mensonges de François Hollande et les résultats calamiteux par rapport aux pays voisins, le service public de l'Audiovisuel semble continuer de vivre dans une bulle à l'écart de la réalité, ne renonçant en rien au mensonge, aux anathèmes envers ceux qui ne font pas partie de la secte.

A Cash Investigation, Elise Lucet continue de harceler des figures de l'opposition comme Rachida Dati sur des soupçons peu étayés de collusion avec GDF (dont il faut rappeler le caractère semi-public), alors qu'on sait très bien que TéléStasi n'enquêtera jamais sérieusement sur l'argent de la CGT ou de FO, ne mettra jamais en lumière comment nos pays voisins sont sortis de la crise avec des gouvernements de droite, et sur le plan international semble depuis 1 ou 2 ans avoir totalement rayé le mot "Vénézuela" de son vocabulaire alors qu'il y a peu, ce pays représentait l'exemple quasi-unique de réussite (en fait grâce au quadruplement de la manne pétrolière) d'un gouvernement vraiment de gauche.

C'est pas mieux sur ONPC, la grande messe du Samedi soir qui bénéficie surtout de l'absence d'une concurrence réelle dans le domaine du talk-show. On pouvait espérer que le remplacement de l'Ayatollah Aymeric Caron par le Bayrouiste Yann Moix allait permettre de retrouver un zeste de pluralisme démocratique. Il n'en est rien, car rien que sur le choix des invités, il n'y a aucune figure de droite parmi les invités politiques au bout de 4 émissions, seul Houellebecq semblant perturber ces débats qui se résument à des duels entre centre-gauche et extrême-gauche, entre gauche social- libérale (très minoritaire) et gauche marxiste ou souverainiste.

Nous en avons eu un bon exemple hier soir avec une émission très décevante malgré l'annonce de la présence de Michel Onfray, philosophe très à gauche mais dont l'athéisme semble troubler de plus en plus la frange islamophile de la secte, représentée sur le plateau par Léa Salamé. Nous avions en plus sur le plateau une romancière bien à gauche, Emilie Frèche et un pilote de bateau-remorqueur, Philippe Martinez au discours aussi évolué celui des dockers CGT de Marseille, un rappeur pour bisounours, un jeune cinéaste bienpensant nourri aux subventions. Bref, tout un petit monde qui doit en ce moment représenter quelque 30% du corps électoral,qui monopolise le principal talk-show du PAF, qui parvient à s'engueuler, se traiter de tous les noms tout en proférant d'énormes mensonges sur ceux qui ne sont pas représentés ici.

Michel Onfray a ainsi pu développer des thèses sur le plan international qui valent à peine celui d'un fan de Che Guevara sortant du collège. En clair, l'Occident a mené des guerres islamophobes dans les pays arabes depuis la guerre du golfe de 1991, et tout ce qui arrive aujourd'hui dans ces pays est de sa faute, donc en rien la faute d'une dérive de la religion musulmane. Le discours mélenchonesque est totalement mensonger au vu des innombrables attentats et tentatives d'attentat qui ont frappé l'Occident bien avant cette date: Les attentats contre les soldats français et américains s'interposant sous mandat de l'ONU à Beyrouth ont fait plus de 300 morts, après explosion de camions pilotés déjà par des kamikazes islamistes; les autres attentats islamo-gauchistes (Carlos,converti à l'Islam,Fouad Ali Saleh) qui parfois en plein Paris ont tué dans les années 80 plus de 20 personnes et blessé 200 autres; les attentats contre le Boeing de la Pan Am à Lockerbie et le DC10 d'UTA au dessus du Sahara et qui ont tué au total plus de 500 personnes sont aussi lié au terrorisme islamique et précèdent largement la guerre de Bush-père en 1991.

Par ailleurs, faut-il rappeler que dans aucun cas, tant en 1991 qu'en 2003, l'Occident n'a agi sans la demande ou le soutien d'alliés arabo-musulmans bien plus représentatifs que Saddam Hussein qui dirigeait l'Irak à la tête d'une bande criminelle sunnite adoptant progressivement le wahabisme le plus extrême jusqu'à interdire aux chrétiens l'achat de biens immobilier, les obligeant à donner à leurs enfants des noms musulmans, massacrant des centaines de milliers de Kurdes avec des armes chimiques, imposant la terreur à la majorité chiite. La 1ère guerre du Golfe était destinée à libérer le Koweit et bien qu'ils en avaient les moyens, les occidentaux n'ont guère avancé en Irak. L'invasion de 2003 est évidemment bien plus contestable, mais on a déjà démontré que les américains ne s'étaient pas totalement trompés sur les ADM (stock d'Anthrax avéré qui a disparu dans la nature, autres armes chimiques et matériel nucléaire transférés en Syrie, stock conséquent de Yellow Cake démontant les accusations contre Bush lors de l'affaire Plame) et sur les liens du régime avec les pires terroristes puisque Al Zarquawi, réfugié à Bagdad après la déroute du régime des Taliban, a pu organiser dès la fin 2001 des factions encore plus radicales qu'Al Qaida et qui donneront naissance à l'Etat Islamique. Tous ces éléments qui sont facilement vérifiables ne sont jamais montrés sur les écrans de Téléstasi, ni dans les écrits de Michel Onfray.

Cerise sur le gâteau; nous avons eu droit avec Philippe Martinez (qui se défend comme il peut d'exploiter pécunièrement le drame des migrants en sortant un livre surfant sur la mauvaise conscience que veulent insuffler les média de gauche) à une belle démonstration du mensonge permanent sur les causes de la misère en Afrique. Là encore, sans que personne ne vienne contester ces affabulations, le prétendu justicier affirme que les migrants africains fuient un continent qui serait pillé par les occidentaux, les multinationales et tutti-quanti. Ce brave homme aurait du écouter le discours de Nicolas Sarkozy sur le sujet, puisqu'enfin un grand leader politique républicain a osé évoquer l'explosion démographique au sud du Sahara, avec une population qui a été multipliée par 10 en moins d'un siècle et qui va continuer à croître sur le même rythme. Une explosion démographique causée par la folie de l'obscurantisme machiste qui fait qu'au sud du Sahara, seule une femme sur quatre ne subit pas un mariage arrangé, et donc peut échapper à un destin de femme assignée à résidence avec la procréation pour seule raison de vivre. Une explosion démographique qui a annihilé tous les efforts de développement, alors que l'on a pu voir que le décollage économique de la Chine, assorti d'une progression sans précédent du niveau de vie, coïncide bien avec la mise en place de la politique de l'enfant unique.

Une fois de plus, cette clique de gauche a montré toute l'étendue de sa médiocrité et qu'elle n'était qu'une carpette pour les pires malfaiteurs de la planète.

Commenter cet article

Besttriend 03/10/2015 17:41

Bonjour et Merci de l'information. Vous avez saisi quelle adresse de site Web exactement ?

Besttriend 03/10/2015 17:40

Bonjour,
Overblog m'a causé qq soucis, mais il semblait que cela allait mieux.Vous avez mis le www ?

demi-mot 21/09/2015 09:47

Vive la démocratie chinoise !

demi-mot 22/09/2015 10:19

Non, c'est pas mieux !

http://www.liberation.fr/monde/2009/05/07/chine-le-pays-des-enfants-voles_556625

Bestfriend 21/09/2015 13:02

C'est quand même mieux que le vieux sage du Bled de Borhinger à qui ont marie de force une adolescente de 12 ans, parce qu'ils trouve ses 3 autres femmes trop abimées après avoir fait 8 gosses à chacune d'entre-elle. Donc si les chinois viennent leur taper dessus à notre place, tant mieux.