Voilà ce qui alimente le terrorisme islamique :

Publié le par Bestfriend

Voilà ce qui alimente le terrorisme islamique :

Colère hier en écoutant le Pape François retourner dans les errements obscurantistes et tiermondistes. Lors de son voyage au Kenya,il dénonce l'instrumentalisation de la misère par les multinationales, comme l'aurait fait un leader d'extrême-gauche ou un Imam extrémiste. Le Kenya bien que majoritairement catholique (mais la minorité musulmane croit plus vite) est l'un des pays qui a connu la croissance démographique la plus forte,passant de 8 millions d'habitants en 1960 à plus de 40 millions aujourd'hui, soit une multiplication par 5 en 1 demi-siècle !! Comment voulez-vous faire reculer la misère dans de telles conditions ? Comment un Etat même avec une aide internationale considérable peut-il adapter ses structures,l'éducation,le logement,l'accès à l'eau, l'électricité? Les responsabilités si elles sont multiples sont en premier lieu celles de pères qui continuent à procréer comme du temps où cela était vital pour la survie du groupe, quand la mort pouvait frapper la plupart des enfants. La seule responsabilité de l'Occident dans cette misère est bien d'avoir apporté les moyens de réduire de manière considérable la mortalité infantile. Est-ce ce pour cela qu'il faut l'insulter,lui attribuer d'autres responsabilités, l'accuser de profiter de la misère des gens, et avoir des propos similaires à celui des vidéos de propagande de l'Etat Islamique??

Même quand l'Occident apporte une solution positive, il est montré du doigt comme responsable, et pas seulement par les tiermondistes, mais également par les occidentaux eux-mêmes imbibés d'un révisionnisme marxiste que j'ai maintes fois dénoncé. Cette civilisation est en train de crever par des calculs politiques minables qui vont jusqu'à faire établir comme vérité historique les bobards les plus grotesques.

L'action en Libye est emblématique.Sarkozy finit par accepter sous la pression de Bernard Henri Levy de mettre en place une action militaire afin d'empêcher que les avions et les chars de Kadhafi ne commettent un bain de sang en reprenant des villes aux rebelles. La France parvient à associer 50 autres états pour des missions strictement aériennes qui réduisent en poussière les unités blindées de la dictature,sans la moindre perte et avec un impact budgétaire limité. Les insurgés prennent Tripoli, assassinent Kadhafi et mettent en place une coalition fragile qui organisera les premières élections libres du pays en Juillet 2012, où les islamistes seront battus par un vote démocratique (alors qu'ils seront élus en Tunisie et Egypte). Ensuite, les différentes factions rebelles se divisent entre islamistes et démocrates plus proches de l'occident et font sombrer progressivement le pays dans le chaos. Sarkozy aurait donc détruit la Libye, il serait coupable de n'avoir pas prévu les moyens pour assurer l'Etat de droit dans ce pays.Oui,mais Sarkozy a quitté le pouvoir en Mai 2012; par la faute de qui ?

Les bobards incroyables sur ce dossier Libyen sont instrumentalisés tant par le FN que par la gauche (rappelons que le PS avait voté pour l'intervention), et il est bien difficile de les contester notamment en France, surtout au vu de la main-mise de la gauche sur les médias. Comme si Kadhafi aurait pu malgré des massacres de centaines de milliers de personnes (comme Assad en Syrie) rétablir calme,luxe,volupté.La carte ci-dessus rappelle que sans aucune intervention, les Rebelles Libyens s'étaient emparé de près de la moitié du pays.

Le petit exemple Libyen est révélateur. Quand d'autres prétendus spécialistes affirment, que l'Etat Islamique,c'est "la faute de l'invasion de Bush en Irak", on sent également une entourloupe encore plus considérable. Le péquin moyen abreuvé par nos médias pense toujours que Saddam était un gentil dictateur laïque,qui a fait écrire par hasard "Allaouh Akbar" en lettres de sang sur le drapeau national, comme il a acheté par hasard à Chirac 2 réacteurs nucléaires, qui n'a jamais eu d'armes de destructions massives,sauf celles vendues par les américains (lesquelles?), qu'il n'a jamais financé le terrorisme notamment en offrant des primes aux familles de Kamikazes palestiniens, qu'il ne connaissait ni Abou Nidal, ni Al Zarquaoui réfugiés chez lui, qu'il respectait les droits des minorités chrétiennes qui pourtant se sont vu obligées de donner des noms musulmans à leurs enfants, interdire d'acheter des biens immobiliers à des musulmans ect...

En clair, comme le dit Michel Onfray, poussant jusqu'au paroxysme le révisionnisme marxiste, le terrorisme n'est que la conséquence des crimes de l'Occident dans les pays musulmans.Comme si l'invasion de l'Irak s'était faite contre l'avis des éxilés irakiens soutenus par des foules immenses dans les rues des capitales occidentales("Nous sommes devenus les héros des connards" disait Dominique De Villepin) . A ce sujet, je me rappelle que même le Parti Communiste Irakien en éxil s'était prononcé en faveur de l'action de G.W.Bush. Car même si cette invasion a débouché sur une situation de chaos à Bagdad et Mossoul (Le Kurdistan et la Région de Bassorah échappant presque totalement aux troubles), c'est parce qu'il y avait bien sur place le fanatisme,la violence aveugle, les kamikazes qui ont été plus tard instrumentalisé par l'Etat Islamique. Le terrorisme islamique n'est que la renaissance de la violence que la religion légitimait contre les "mécréants", et cela dès les premières conquêtes de Mahomet. Il a progressé au Moyen-Orient mais aussi à bien d'autres endroits où l'Occident était inexistant (Nord du Nigéria, Sahara,Soudan,Yemen); il a été souvent l'agresseur notamment au Liban où la chrétienté attaquée n'est en rien une importation occidentale car rappelons à Michel Onfray que le Christianisme n'est pas une création occidentale.

Non, ce n'est pas l'Occident qui a généré le terrorisme islamique, mais au contraire ce sont bien les mensonges marxistes et tiermondistes anti-occidentaux qui le nourrissent.

Commenter cet article