Point de vue sur "La France pour la Vie"

Publié le par Bestfriend

Point de vue sur "La France pour la Vie"

Ai attendu d'avoir quelques jours de vacances pour lire à tête reposée, à 3500 km du train-train parisien, le dernier livre de Nicolas Sarkozy, "La France pour la Vie".

C'est sans doute la première fois que je lisais un livre politique, donc ne peux guère comparer à d'autres (Le dernier en la matière devait être "L'Espoir au Présent" de Georges Marchais que mon grand-père communiste a essayé de me faire lire en 1981). J'ai été surtout déçu par le style vraiment trop policé, qui fait qu'il ne s'installe pas un rapport intime entre l'auteur et le lecteur quand bien même le premier nous livre quelques détails inconnus sur des sujets qui ont suscité la polémique (Le Fouquets, le Karcher), et quand bien même on peut partager en grande partie les convictions. Il me semble que Nicolas Sarkozy et son équipe ont tout passé au peigne fin pour laisser le moins possible de prise à la critique des grands esprits à l'affut du moindre faux-pas. Par ailleurs, Nicolas Sarkozy semble en rajouter sans arrêt en matière de culture, comme s'il avait lu tous les livres de " l'immense" Léon Tolstoï ou Dostoïevski, là encore pour amadouer ces élites qui elles ont souvent du mal à citer plus de 2 groupes de rock britannique.

Sur le fond, si certains journalistes se sont empressés de signaler des erreurs qui n'en étaient pas (Obama et Bush, NS ne dit jamais qu'ils ont été face à face dans une campagne, dossier du Beaubourg de Metz où il a bien eu à intervenir même si les décisions datent de 2003); ils n'en ont pas vu de vraies comme les 10 mois qu'aurait eu Kadhafi pour faire des révélations sur le financement de la campagne de 2007, qui sont au mieux 10 semaines. Et ils ont certainement plus apprécié que moi que N.Sarkozy évoque "les mensonges de Bush sur l'Irak" alors que nous sommes de plus en plus nombreux à considérer que si l'invasion de 2003 a été une erreur, le mensonge n'était pas du coté de Bush (Liens effectifs de Saddam avec les pires terroristes,Wahabisme, pogroms de chrétiens et enfin ADM pas si absentes que cela).

Le point fort du livre, c'est il me semble de présenter un programme solide, capable de rassembler beaucoup de français pour remettre le pays dans la bonne voie. Nicolas Sarkozy fait une analyse objective de ce qui a bien ou mal fonctionné durant son mandat et annonce avec une grande clarté, sans provocation ni démagogie ce qui sera nécessaire pour le pays en 2017. D'ailleurs, on n'a pas vu sur ce point de polémique crée à la sortie du livre, les détracteurs se contentant bêtement de tirer sur la corde anti-sarkozyste habituelle qui continue de fonctionner auprès d'un certain public. C'est sans doute l'un des derniers reproches que l'on pourrait faire du livre, car il aurait été intéressant de provoquer des débats animés notamment sur un Audiovisuel Public et ses 4 milliards de budget qui est totalement inféodé à la gauche et pose un grave problème démocratique, sur le CESE qui ne sert à rien sauf à récompenser des amis (4000€ pour 2 journées de travail par mois), le CSM qui a failli dans le contrôle des dérives de la justice (Outreau, Mur des Cons) et sur un plan général sur tout le haut de l'appareil d'Etat où des rémunérations, des cumuls de retraite, d'avantages divers accordés parfois sans transparence ne sont plus acceptables.

Sinon, je note que Nicolas Sarkozy est l'un des seuls qui ose évoquer la démographie africaine qui ne peut plus rester à un tel niveau, si on souhaite bâtir un avenir à ce continent dont la population devaient encore être multipliée par 4 avant de se stabiliser. Nous avons affaire à un homme politique d'une grande lucidité sur tous les sujets qui concernent l'avenir des français et du monde, capable de traiter des sujets du quotidien mais aussi d'expliquer avec pédagogie, sans la démagogie des Hulot et consorts, les grands enjeux de la planète, et pour cela, il mérite un "immense" respect.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

corrector 19/06/2016 18:13

10 mois ou 10 jours, j'imagine mal comment le "colonel" d'opérette pouvait ne pas balancer tout, absolument tout, sur ceux qui aident l'opposition qui veut sa peau!

Pour moi le fait qu'il ne soit rien sorti à ce moment là est une preuve qu'il n'y avait rien.