Cash Soviétisation des Esprits

Publié le par Bestfriend

Cash Soviétisation des Esprits

Lorsque l'on séjourne à l'étranger, on n'a guère le choix en matière de chaînes françaises dans les hôtels. France 24 alias TéléChirac, reprise en main par le PS en Septembre 2011, et TV5 Monde encore plus soviétisée qui reprend une partie des programmes de France Télévision,rien d'autre sinon CNN souvent tout aussi "bienpensant".

Me suis donc résolu un soir à regarder sur TV5 Monde,dans ma chambre d'hôtel de Hanovre, une rediffusion de Cash Investigation de l'égérie anti-libérale Elise Lucet, traitant de la "face sombre des téléphones portables" dont j'avais vaguement entendu parler à l'époque par certains de mes bobos de voisins.

Le sujet est intéressant, et il y a effectivement de nombreux faits souvent cachés sur ces produits devenus tellement essentiels pour chacun d'entre nous, au point que nous sommes nombreux à avoir 2 smartphones parfois branchés en permanence. Nous sommes effectivement dans une activité emblématique de la mondialisation libérale,avec toutes ses dérives,avec des sommes considérables à la clé, beaucoup de non-dit et beaucoup de fantasmes aussi.

Car comme lors des enquêtes sur le Diesel ou les Autoroutes, la vision manichéenne des fonctionnaires de France Télévision est dans une dérive tout aussi dangereuse.En clair, le méchant milliardaire Bill Gates exploiterait des esclaves noirs dans la mine de Tantale de Rubaya au Nord du Congo, et serait avec ses homologues responsable d'une guerre qui dans ce pays a fait plus de 5 millions de morts et des massacres épouvantables.

D'ailleurs, lors du salon mondial du Smartphone à Barcelone, Elise Lucet a ,telle une héroïne soviétique, poursuivi l'homme le plus riche du monde dans les couloirs pour exiger qu'il réponde à ses questions dignes d'un tribunal "populaire" sous les Khmers Rouges. Bill Gates est le plus gros actionnaire de Microsoft, qui a racheté le Finlandais Nokia, qui achète des condensateurs AVX,société qui achète le tantale à MHI, propriétaire de la mine, qui exploite des mineurs,payés 5,5 € par jour pour risquer leur vie sous les profondeurs.

Mais si le coût du Tantale à la sortie de la mine est de 50 €, et 10 fois plus cher sur les marchés internationaux, est-ce la faute de Microsoft qui est située en bout de chaîne? Elise Lucet n'y répond en rien, et ne cherche visiblement qu'à bourrer le mou du spectateur avec le cliché habituel des méchants occidentaux exploitants des gentils africains. Pourquoi à aucun moment, les fonctionnaires de TéléStasi n'enquêtent sur ceux qui notamment MHI se gavent en tant que simples intermédiaires (alors que les occidentaux apportent au moins le fruit de leurs recherches) ou envoient des soldats protéger par tous les moyens les gisements de la convoitise des armées, milices voisines ou de la rébellion du M23? (MHI soit Mwangachuchu Hizi International est basée aux îles vierges et appartient à un Sénateur Congolais proche du président Joseph Kabila,infos obtenues en quelques clicks).Pas plus de remarque sur le fait que la misère du Congo vient surtout de l'explosion démographique (la population a quintuplé depuis 1960) qui nuit à la valorisation de la vie humaine, rendent très tentants les 5,5 € par jour alors qu'un instituteur en gagne la moitié, et un paysan sans doute bien moins.

Sur ce dossier, comme tant d'autres les occidentaux et asiatiques sont très dépendants de produits dont parfois personne ne soupçonnait l'existence,dont ils ont créé le besoin dans une industrie de haute technologie. Il est assez grotesque,comme pour le pétrole de systématiquement les considérer comme coupables,alors que la valeur ajoutée qu'ils tirent de leur production n'est en rien liée à l'exploitation en amont. La rhétorique de Mme Lucet est dans le droit fil de celle des mensonges de l'extrême-gauche et des complotistes, et ceci alors que les moyens considérables dont elle dispose pour enquêter sont issus du prélèvement arbitraires de 136 € chez tous les foyers français.

Sinon rappelons que Bill Gates a légué la quasi-totalité de son immense fortune (et il n'est pas le seul magnat américain à l'avoir fait) à ses fondations dont l'Afrique est la principale bénéficiaire, notamment dans la lutte contre le Sida.

Commenter cet article

corrector 18/06/2016 18:02

Parmi les métaux dont l'extraction est le plus souvent (toujours?) faite dans des conditions problématiques pour la santé et l'environnement, il y a les "terres rares", notamment le néodyme qui permet de fabriquer des aimants permanents (par opposition aux électro-aimants qui nécessitent d'être énergisés) puissants, légers et compacts, ce qui est idéal pour avoir des moteurs/alternateur (c'est le même principe, seul change le coté par lequel on apporte l'énergie) légers et compacts, qui sont indispensables pour les éoliennes dont la nacelle a une capacité limitée (contrairement aux usines de production électrique dont les générateurs sont lourds, énormes et fixes, comme les usines hydroélectriques, les centrales thermiques à charbon, à gaz ou à fission nucléaire). Aussi pour les moteurs de voitures électriques (puissants, légers, compacts).

J'ai bien écrit idéal et non indispensable. Et on peut aussi faire des moteurs/alternateur avec des électroaimants, ou autres éléments inductifs (dont qui sont énergisés par le champs magnétique).

En bref, les éoliennes et les voitures électriques, qu'on dit essentiels pour la fumeuse transition énergétique, utilisent souvent (attention, pas toujours!) des aimants permanents au néodyme, ainsi que d'autres "terres rares". Cela veut dire que les aides innombrables à la "transition énergique" (surtaxation de l'essence, sous-taxation des voitures électriques, aides directes à l'achat de voiture "écologique", priorité d'accès donnée aux éoliennes, tarif de rachat très élevé pour l'énergie des éoliennes, avantages fiscaux pour les possesseurs d'éoliennes, etc.) vont encourager l'extraction de ces éléments rares et dont le prix augmente en conséquence, et dont en pratique l'extraction se fait dans de très mauvaises conditions.

références :

"Mais ces aimants, notamment ceux à base de néodyme, emploient une grande quantité de terres rares, jusqu’à 600 kg pour une éolienne de 3,5 mégawatts. Des projections estiment qu'il faudrait 150 000 tonnes de néodyme pour fournir 250 gigawatts d'énergie éolienne supplémentaire"
http://www.industrie-techno.com/quand-les-eoliennes-seront-des-mines-de-terres-rares.12448

"Malgré leur nom, les Terres Rares sont relativement abondantes dans la croûte terrestre. Toutefois, en raison de leurs propriétés géochimiques, les Terres Rares sont généralement dispersées, et parfois dans un même bloc de roche d’un kilogramme, ce qui les rend difficiles à extraire."

http://www.globalmetal.fr/terres-rares/qu-est-ce-que-les-terres-rares.html