#FNPS Les attentats, c'est la faute à Sarkozy... (Rebelote)

Publié le par Bestfriend

#FNPS Les attentats, c'est la faute à Sarkozy... (Rebelote)

Depuis mon premier article sur le sujet, rien n'a évolué positivement, bien au contraire.

Les attentats se succèdent dans un pays totalement désemparé qui voit en plus une violence croissante détruire son quotidien, que ce soit de la part des groupes d'extrême-gauche qui saccagent des quartiers entiers dans les centre-ville ou de la part de bandes islamo-tiersmondistes ayant pour seule valeur la haine de l'occident et qui brûlent voitures, bâtiments publics, églises, agressent les personnes fragiles avec une complaisance sidérante de la part de l'appareil d'Etat.

Cet Etat PS qui a échoué dans tous les domaines malgré son hypertrophie, n'admet jamais ses torts. En Belgique, il a fallu 25 morts dans les attentats de Bruxelles pour que les ministres de l'intérieur et de la justice démissionnent. Au bout de 250 morts, en France, le pouvoir et ses laquais médiatiques s'insurgent de l'attitude de la droite républicaine lorsqu'elle affirme que "tout n'a pas été fait pour prévenir les attentats" alors que celle-ci n'a même pas demandé la démission d'un ministre. Et nous avons bien retrouvé lors de l'affaire Merah les Tweets de Jérome Guedj appelant à la démission du ministre de l'intérieur de l'époque, et celui de M.Urvoas, actuel garde des sceaux se moquant du temps qu'il a fallu pour mettre hors d'état de nuire le terroriste.

La seule réponse audible des gens qui ont tous les pouvoirs dans ce pays, en particulier les médias est de diffuser des anathèmes grossiers et mensongers sur l'héritage laissé par Nicolas Sarkozy. Les attentats seraient causés par la baisse des effectifs de Police et Gendarmerie dont il faut rappeler qu'ils sont les plus pléthoriques d'Europe. Dans le détail, on constate que la baisse a été minime (pas plus de 3000 avait conclu JJ.Urvoas avant d'être ministre, sur 150 000 agents, soit 2%) concernait surtout des départs en retraite anticipés de gradés (et suite aux nombreuses créations faites par le même Sarkozy alors ministre de l'intérieur), alors que le nombre de scientifiques a doublé. Quel rapport pourrait-il y avoir entre ces évolutions à la marge et les attentats? Pour aller plus loin dans l'anathème, la Stasi fait donc circuler le chiffre d'une suppression de 13 000 postes de fonctionnaires de Police et Gendarmerie. D'où vient ce chiffre ? Réponse :d'un syndicaliste FO, mais repris par tous les médias inféodés à la gauche et aussi par les caciques du FN. Quand on sait à quel point JC Mailly peut nous enfumer sur le nombre de manifestants qu'il a vu défiler dans les rues, souvent 10 à 20 fois la réalité, il est permis de douter de l'honnêteté intellectuelle de telles statistiques (qui vont relever toutes les évolutions à la baisse et oublier une partie des créations). Même François Hollande reconnaissait en 2012 que Nicolas Sarkozy avait supprimé le même nombre de postes de policiers en tant que Président qu'il en avait créé en tant que Ministre de l'Intérieur.

Pareil sur les accusations comme quoi Sarkozy aurait destabilisé le renseignement par ses réformes et la suppression des Renseignements Généraux. C'est quand même cocasse de voir la gauche tenir à ce point à ce sur quoi elle a toujours vomi. Il était bien temps de faire fusionnier les différentes agences de renseignement, et le rapporteur de la commission d'enquête sur les attentats, le Sénateur LR Georges Fenech trouve qu'il faut aller encore plus loin "Quand je rencontre les responsable de l'anti-terrorisme à l'étranger, les gens nous disent qu'en France,ils ne savent pas quel est leur homologue". Quoi qu'il en soit, dans les différents attentats, on n'a guère l'impression qu'il nous ait tant manqué de renseignements.La plupart des terroristes étaient déjà fichés S, mais la législation ne permettait aucune mesure particulière à leur égard, pas même la fouille de leur véhicule ou leur mise sous écoute sans l'accord explicite d'un juge, et donc dans des cas de figure bien limités par rapport à plus de 5000 individus concernés (Comme noté dans mon précédent article, on a bien vu que lorsque l'accord du juge n'est plus nécessaire, les moyens ne manquent pas pour perquisitionner, enquête, faire des filatures ou des écoutes).

Cette gauche qui a durant de décennies essayé de bloquer toute contrainte à l'arrivée d'immigrés, insulté ceux qui s'alarmaient de l'hégémonie islamique, qui arrose de subventions des associations d'extrême-gauche qui soutiennent le Hamas (quand des ministres comme Mme Taubira ne s'entoure pas de personnes issues de ces associations, comme le PIR), qui a la mainmise sur une justice laxiste qui détruit consciencieusement le travail réalisé par les policiers (prétextes de vices de procédure multiples même en cas de flagrant délit de vol, d'agression physique, de vandalisme), qui s'est vigoureusement opposée à toute mesure sécuritaire comme l'installation de caméras ou l'armement des policiers municipaux, cette gauche ment matin, midi et soir avec la complicité du FN pour s'en prendre à la droite républicaine. Cette gauche n'est plus qu'un ramassis sectaire !

Commenter cet article

corrector 21/08/2016 17:45

Voilà, depuis des mois les média diffusent l'idée que Telegram est un outil pour terroristes avec des titres aussi subtils que :

"Terrorisme: Telegram, une simple application pour djihadistes?"
"Telegram, l'application favorite des djihadistes de l'État islamique"

au lieu d'observations sobres comme : "aujourd'hui, il semble que les terroristes utilisent des moyens de communications chiffrés comme la messagerie Telegram", voilà que certains droiteux (ça rime avec boiteux) (*) déclarent qu'il faut interdire la crypto.

Après voir interdit les trafics d'armes dans les "banlieues" et avoir démantelé les filières de la drogue, encore un combat facilement gagnable par nos super-flics!

(*) qui ne sont que des gauchistes, vu le peu d'efforts qu'ils ont fait quand ils étaient au pouvoir pour que les condamnations soient exécutées, par exemple

corrector 29/07/2016 22:42

Est-ce que Demi pense qu'il faut autoriser l'usage absolument libre de la cryptographie? (Cryptographie que Jospin n'a fait que partiellement déréglementer, par décret, sans abolir la loi qui permet de la réglementer.)

Pourtant il y a bel et bien un danger potentiel à laisser les terroristes communiquer en chiffré, non? Il ne faut JAMAIS rien faire qui créé un potentiel de danger, non?

C'est bien le principe de prudence?

corrector 17/08/2016 13:41

"J'en sais rien."

Ah tant mieux, ça ne nous change pas trop de d'habitude alors.

demi-mot 17/08/2016 12:59

J'en sais rien. Je constate simplement que les services de renseignement parviennent à repérer les djihadistes sur la messagerie chiffrée Telegram. Donc que le chiffrage n'est pas un obstacle à la lutte anti-terroriste.

corrector 12/08/2016 17:13

Vous croyez qu'on peut intercepter, dans le sens de :
1) enregistrer le message chiffré
2) décrypter le message
sur la messagerie Telegram?

Vous avez des sources?

demi-mot 12/08/2016 10:33

Alors comment ont fait les services pour repérer l'adolescente sur Telegram s'ils ne peuvent pas intercepter les messages chiffrés ?

corrector 12/08/2016 01:19

La messagerie CHIFFRÉE Telegram. Le CHIFFREMENT n'empêche pas.

Le chiffrement empêche "les services" d'intercepter des messages, évidemment. Il n'empêche pas tout mais il empêche cela.

corrector 29/07/2016 00:27

La police des polices a donc brillamment clos cette lamentable polémique : tout va bien madame la marquise. Il ne s'est rien passé. Le dispositif est au top. Nos super espions n'ont même pas les chaines d'information internationales que reçoivent tous les français qui ont une box Internet.

Supprimons la police des police, vite.

corrector 28/07/2016 07:23

Il s'avère donc que la police nationale se fait relayer par la police municipale.

Je demande qu'on m'explique!

Pour moi les responsables sont les flicaillons syndiqués qui cautionnent le système.

corrector 28/07/2016 01:41

On apprend qu'un JI avait libéré un djihadiste avec assignation à résidence sauf dans la journée, aux horaires du marché et des attentats, ce sera encore la faute à Sarko?