Le (énième) mauvais procès fait à l'Occident sur la Syrie

Publié le par Bestfriend

A travers les médias et en particulier des réseaux sociaux, je vois proliférer une propagande, violemment hostile aux USA, ce qui n'a rien de nouveau, mais tout aussi complaisante avec la Russie après la reprise d'Alep par le régime très discutable de Bachar-El-Assad.

Je n'ose imaginer ce que nous aurions dans les rues de nos capitales européennes si l'armée appuyant à coup de bombardements massifs les troupes syriennes était non pas russe, mais américaine. Rappelons nous des manifestations massives fin 2002 et début 2003 alors que GW Bush n'avait pas encore envahi l'Irak sous la coupe d'un des pires dictateurs de l'histoire. Le silence actuel des braillards de l'époque les disqualifie encore davantage!

Les russes auraient obtenu selon les partisans de Marine Le Pen, de Jean-Luc Mélenchon,d'une bonne partie de la droite, mais aussi selon les grands esprits complotistes tel Michel Collon, Julian Assange ou Thierry Meyssan, une grande victoire contre le terrorisme que soutiendraient selon les plus excités, les USA d'Obama ou notre "vieux pays". Notons que ces braves gens oublient que parmi les alliés de Assad et Poutine,on compte quelques uns qui en matière de terrorisme n'ont guère de leçon à donner : Le Hezbollah libanais auteur d'attentats sanglants contre nos alliés et contre nos soldats (55 morts lors de l'attentat contre le Drakkar en plus des 255 morts américains le même jour)  et l'Iran dont le régime ne change qu'en façade au point que jamais il n'a autant pendu de ses citoyens, pas forcément criminels (éliminations d'opposants déguisées).

Nous avons à l'heure actuel le prolongement d'une confrontation violente dans la région avec un bloc islamique sunnite, formé essentiellement par l'Arabie Saoudite,l'Egypte et divers états du Golfe face à un bloc islamique chiite dont l'Iran est le leader avec pour alliés le Hezbollah au Liban,le régime de Assad, des partis irakiens proche du pouvoir et les rebelles Houtis du Yemen. Cela n'a rien de nouveau puisque le paroxysme a été la guerre Iran-Irak qui dans les années 80 a causé plus d'1 million de morts. L'occident a d'abord pris parti pour le bloc sunnite (représenté aussi par Saddam à l'époque) vu les menaces explicites proférées par les Mollahs de Téhéran et leur aide au terrorisme international. Mais il n'y a jamais eu une confiance totale envers ces alliés de circonstance et on a vu avec la fuite en avant du régime de Saddam, la montée en puissance d'Al Qaida puis de Daech qu'ils pouvaient représenter un danger encore plus considérable pour notre sécurité.

Par ailleurs, ce qu'on a appelé le Printemps Arabe a un instant donné l'illusion de l'émergence d'une force laïque,démocrate pour permettre l'avènement de régimes qui ne soient ni islamistes, ni militaires, ni autocratiques,ni mafieux mais tout cela a vite tourné au vinaigre au point qu'on a du mal à trouver 1 cas où la vie des habitants se soit vraiment améliorée. On a pu voir qu'une intervention même parfaitement justifiée et limitée comme celle de la France et de ses alliés en Libye a pu être l'objet d'attaques souvent hypocrites parce que finalement la dictature laissait la place à un chaos profitant souvent aux pires islamistes. Sur la Syrie,on ne peut pas dire que les occidentaux et en particulier les USA aient été particulièrement actifs et ils ont sans doute eu parfaitement raison de ne pas s'impliquer totalement, de ne pas choisir le camp des milices islamistes sunnites face à un régime syrien de plus en plus criminel.

Pourtant, comme sur d'autres dossiers,tout un ramassis de procureurs continue à chercher des poux dans la tête des américains (rappelons les photos bidons de Mac Cain rencontrant un soit-disant El Baghdadi, diffusées par T.Meyssan) , en allant faire mousser telle ou telle preuve de soutien  à des extrémistes comme Al Nosra voire Daech. Parfois, on s'en prend au ministre français des Affaires Etrangères L.Fabius qui aurait affirmé:  "Al Nosra fait du bon boulot" selon des propos rapportés par les journalistes du monde le 13.12.2012 qui se sont avérés faux. Le ministre expliquant qu'il y avait discussion  parfois tendues entre les américains, la France et des alliés arabes sur l'attitude à adopter face à des groupes aux orientations discutables mais qu'il n'était pas question notamment pour les américains de retirer Al Nosra de la liste des organisations terroristes. Par ailleurs, on a pu voir que les saoudiens qui sont loin d'être des alliés fiables, ont cessé de financer les frères musulmans et au contraire soutiennent à bout de bras le régime militaire égyptien qui est par rapport à ce extrémistes dans la même position que Assad avant la guerre civile en Syrie.

Certes, Obama a décidé un peu tard de lancer des drones sur les positions d'Al Nosra afin d'abattre ses dirigeants, mais que dire de l'attitude du régime de Assad et de Poutine, très discrets dans leurs frappes sur Daech, très peu efficaces aussi avec pour seul fait d'arme, la reconquête bien éphémère de Palmyre, alors que les USA ont permis aux Kurdes de remporter de grandes victoires qui les ont amenés jusque dans les faubourg de Raqqa, tout en soutenant du coté Irakien les troupes qui encerclent maintenant Mossoul. Le principal échec des occidentaux a surtout été de créer une force alternative en Syrie, et ils y ont pourtant mis les moyens, pour parvenir à former près de 5000 hommes par an. Le problème s'est révélé être le manque de candidats aptes à rejoindre ce corps puisqu'au bout de plusieurs mois, à peine 50 quidams faisaient l'affaire; ceci alors que les pays européens voient affluer des hordes de jeunes syriens en age de se battre réclamant un statut de réfugié avec tous les avantages matériels qui vont avec.La plupart de nos politiques n'y voient rien à redire, alors qu'au même moment des jeunes femmes kurdes affrontent courageusement l'immonde armée de Daech. Une fois encore, l'occident est surtout coupable de sa naïveté et de la lâcheté de son opinion publique, et sur ce dossier,je ne pense pas qu'Obama ou même Hollande soient plus critiquables que Poutine.

 

Commenter cet article

corrector 23/06/2017 06:47

C'est pour cela que Trump a été élu. La plupart des Américains ont intégré l'idée qu'il est impossible dans ces pays de recruter un groupe de "modérés" assez fiables pour "construire" une armée pour défendre un état créé par l'Occident. C'est une vue de l'esprit.

Donc, il ne faut armer AUCUN groupe de "rebels".

Trump a dit, en résumé : au moins Saddam tenait son pays, qu'il faisait régner l'ordre, avec des méthodes absolument abominables mais ça valait quand même mieux que le chaos avec pleins de chefs de guerre qui ne valent pas mieux que Saddam. La plupart des Américains (gauche et droite) sont plutôt d'accord : mieux vaut une dictature odieuse que la guerre civile.

Trump a promis : l'Amérique ne fera plus d'interventions pour reverser un gouvernement. La plupart des Américains (gauche et droite) sont plutôt d'accord.

CETTE POSTURE N'EST PAS DE L'ISOLATIONNISME. CEUX QUI RACONTENT CELA SONT DES INCULTES OU DES HYPER-DÉBILES.

corrector 28/04/2017 06:51

De toute façon dès qu'il est question d'un groupe de "modérés" et qu'on gratte un peu ou qu'on attend, on voit que la plupart finissent par rejoindre les rangs des pires groupes de terroristes islamistes, alors...

Bestfriend 18/01/2017 23:07

Non,il n'y a aucun élément concret sur ces propos.Et un récit détaillé montre qu'il évoque une discussion sur les groupes qui seraient fréquentables et ceux qui ne le seraient pas,donc vraiment rien de tranché comme les prétendus propos qu'on lui attribue. Par ailleurs,l'évocation de l'intransigeance américaine sur Al-Nosra est un bon point pour Obama et une claque pour les bonimenteurs (Meyssan et compagnie alliés au Daech chiite qu'est l'Iran) qui prétendent que les USA sont derrière les djihadistes sunnites.

demi-mot 20/01/2017 14:07

C'est bien ce qu'on reproche à Fabius, le fait de ne pas avoir un avis tranché concernant un groupe terroriste notoire.

Bestfriend 15/01/2017 17:39

Des naïfs comme Bush on essayé d'introduire la démocratie en Irak,et au prix du sacrifice de milliers de vies de jeunes américains,ont presque réussi.Mais les Obama, les bienpensants et l'ONU ont préféré le chiite Al Malicki au laïc Allaoui et tout les acquis obtenus ont été détruits.Donc,on n'a plus rien à faire dans ces pays sinon bombarder de temps en temps pour affaiblir les plus menaçants.

corrector 17/04/2017 03:06

"il l'avait fait dans le but de s'accaparer les ressources et l'économie du pays"

Quelles ressources?

demi-mot 16/01/2017 09:24

Des naïfs comme bestfriend ont cru que Bush avait envahi l'Irak pour y apporter la démocratie alors qu'en réalité, il l'avait fait dans le but de s'accaparer les ressources et l'économie du pays, sur la base de mensonges éhontés sur les ADM.

corrector 10/01/2017 22:26

On peut se demander s'il faut au monde arabo-musulman autre chose que des dictateurs impitoyables pour "tenir" la population.

demi-mot 16/01/2017 09:21

enlève le phobe de naziphobe, tu es !!!

corrector 13/01/2017 16:02

"Islamophobe", "naziphobe", je suis.

demi-mot 13/01/2017 14:12

Qui ça "ils" ?
Les réfugiés fuient des zones de guerre, pauvre facho islamophobe.

corrector 12/01/2017 15:38

Ils n'en ont pas besoin. Ils envoient des armées de "réfugiés" et autre envahisseurs islamisateurs.

Il faut interdire l'islamisme.

demi-mot 12/01/2017 10:23

Quand est-ce qu'un pays arabo-musulman a envoyé son armée pour faire la guerre contre Occident ?
Est-ce que vous voulez que je vous cite toutes les guerres que l'Occident a fait dans les pays arabo-musulmans depuis 30 ans ?