L'affaire Théo : Des gens plus égaux que les autres ?

Publié le par Bestfriend

A  Aulnay, un Jeudi de Janvier, des policiers patrouillent à pied lorsqu'ils entendent "Ouai,pue,pue,pue!" de la part d'un groupe de "jeunes". Ce message est destiné à prévenir les dealers officiant dans les blocs d'immeubles voisins de la présence de la Police. Les quatre agents de la BST (Brigade Spécialisée de Terrain) s'en prennent aux jeunes quand Théo,un grand sportif de 1m90 connu à Aulnay comme un grand frère exemplaire, s'interpose et s'attire la colère des policiers. Le ton monte et les policiers veulent embarquer le gaillard récalcitrant au point que la situation s'envenime.Là, les versions divergent sur la suite avec soit un comportement violent et sans doute raciste des policiers qui vont jusqu'à introduire une matraque télescopique dans l'anus de Théo,le blessant gravement (le diagnostic à l'hôpital évoque une intrusion de 10 cm et une déchirure du sphincter) soit une grande difficulté à immobiliser l'homme et un accident qui expliquerait le drame.

La suite confirme que Théo tout comme son frère Michaël font partie de ces gens des banlieues difficiles qui ont su acquérir un bagage intellectuel et moral solide, au point de ne pas se laisser aller à des appels haineux. Alors que les soirées tout autour de Paris sont de plus en plus perturbées par des violences faites soit-disant pour dénoncer une Police qui "assassine et viole", la principale victime de l'affaire multiplie les appels à l'apaisement et au calme. Théo devient malgré lui une icone nationale au point que François Hollande vient à son chevet alors qu'il s'était contenté d'envoyer un ministre à celui des 2 policiers gravement brûlés à Viry-Chatillon suite à l'incendie volontaire de leur véhicule par une bande également liée au trafic de drogue....

Cet événement montre bien qu'il y a toujours un très gros problème de maintien de l'ordre dans notre pays et que la Police, la Justice fonctionnent bien mal. On a tant dénoncé à gauche la baisse des effectifs, la suppression de la "police de proximité" ect... mais qu'a-t-on fait depuis ?  Supprimé des programmes de construction de places de prison alors que la France est l'un des pays d'Europe au taux d'incarcération le plus faible malgré des centres pénitentiaires surpeuplés? Supprimé toutes les dispositions de peines planchers qui obligeaient les magistrats à justifier des peines relativement faibles pour les multi-récidivistes ? Oui, effectivement,car pour le reste on ne voit pas trop ce qui a pu s'améliorer depuis 2012. On ne voit pas trop en quoi cet événement est liée à la baisse des effectifs ou à la prétendue disparition de la Police de proximité puisque précisément sur le dos de Théo, nous avions là un nombre important de policiers affectés au commissariat voisin,et eux aussi connus plutôt favorablement,même s'ils ont tous une expérience inférieure à 10 ans.

On a surtout des policiers au bord de la crise de nerf dans la France socialiste du 21e siècle car ils ne sont que les larbins de juges gauchistes qui trouvent tous les prétextes pour faire relâcher 90% des délinquants voire ces criminels qu'ils arrêtent, et parfois pour une virgule oubliée sur des dizaines de pages de paperasse obligatoire pour mener une garde à vue. Des policiers au bord de la crise de nerf car devant faire des tâches très ingrates comme partir à 7 pour permettre la sortie exceptionnelle ou le transfert d'un détenu ordonné par les mêmes juges. Des policiers insultés dès qu'ils commencent à gêner les trafics dans les banlieues et vite menacés de mort,quand il n'y a pas passage à l'acte comme à Viry-Chatillon et lors de guet-apen multiples survenus dans des quartiers difficiles.Des policiers qui une fois recrutés par le pouvoir socialiste prétendant réparer les "erreurs criminelles de Sarkozy" s'aperçoivent que seuls 2 véhicules sur 8 au commissariat sont en état de fonctionner, qu'il faut s'acheter soit-même certains équipements car les demandes se perdent dans la nature, et que les locaux où ils travaillent sont presque insalubres.

Mais cette justice au mains de la gauche ou de l'extrême-gauche (90 % des magistrats votent pour le SM proche de la CGT voire plus extrémiste, ou pour l'USM proche de la CFDT voire plus à gauche encore), elle n'est pas encore assez docile envers la racaille pour les prétendus droitdelhommistes ou leur clientèle des banlieues sensibles. Tout comme lors des affaires Zied et Bouna, ou suite à la mort d'Adama Traoré, on fait pression avec des violences considérables pour influencer la décision des juges, on menace de mort la famille d'un policier qui serait impliqué dans le dossier. En fait, ce comportement fait beaucoup penser à celui du Ku Klux Klan qui procédait de même lors qu'une femme blanche avait été violée dans l'Amérique profonde du 20e siècle et affirmait l'avoir été par un noir. Ceux-ci arpentaient les rues avec des torches en exigeant la condamnation d'un suspect qui n'avait pas plus droit à la présomption d'innocence. Les temps changent; l'injustice dont les peuples colonisés ou déplacés prétendent avoir été victimes (comme si les occidentaux n'avaient jamais subi d'invasion ou de razzias sur leurs côtes) doit être compensée par la condamnation perpétuelle du "blanc" chaque fois qu'il y aura litige voire conflit avec d'autres surtout si ces derniers sont noirs et ou musulmans.

Chaque année la violence progresse contre les femmes et autres personnes fragiles; les viols, les vols avec violence, les tortures aboutissants parfois à des meurtres se multiplient (Malgré la baisse du nombre de policiers,c'est paradoxalement seulement avec Sarkozy qu'il y avait eu une baisse). En face,le taux d'élucidation malgré les progrès scientifiques marque le pas et les condamnations de la même manière puisque nous avons le même nombre de détenus qu'il y a 20 ans quand la sécurité des français était encore à peu près assurée. Une grande partie des coupables correspond clairement au profil de ceux qui aujourd'hui ont saccagé la ville de Bobigny après avoir éxigé "Justice pour Theo". Toute réaction de colère par rapport à cette situation est considérée comme du racisme par les élites intellectuelles de notre pays et par une bonne part des responsables politiques malgré l'horreur et le sordide de plus en plus insoutenables. Les victimes restent anonymes, et ne deviennent à terme que des statistiques, des centaines de milliers de destins brisés qui bien vite n'intéressent plus personnes. En face, des Malik Oussekine,des Zied et Bouna, un Adama Traoré et bientôt un Théo qui deviennent des martyrs, des icônes au nom de qui on devra laisser les manifestants casser en toute impunité, les voleurs trouver une issue de secours pour ne pas être tenté d'entrer dans un transformateur aux multiples panneaux avertissant du danger de mort, renoncer à rattrapper un suspect en fuite sur une affaire d'extorsion avec violence, et bientôt où on devra laisser le trafic de drogue perdurer bien tranquillement dans les cités jusqu'à ce que le pays ne ressemble plus à rien sinon à un Irak sans pétrole.

 

Commenter cet article

liberty22 05/07/2017 14:10

J'ai honte pour la police et la gendarmerie, car nous sommes obligés de constater qu'ils pratiquent la torture dans une démocratie. Les bavures sont trop nombreuses et trop graves et le gouvernement en marche laisse faire. En France l'armée peu tout vous faire subir sans jamais être condamné, viol, torture... il y a des milliers d'exemples alors aujourd'hui nous demandons juste que les droits de l'homme soit respecté dans ce pays que nous aimons.

liberty22 05/07/2017 14:10

J'ai honte pour la police et la gendarmerie, car nous sommes obligés de constater qu'ils pratiquent la torture dans une démocratie. Les bavures sont trop nombreuses et trop graves et le gouvernement en marche laisse faire. En France l'armée peu tout vous faire subir sans jamais être condamné, viol, torture... il y a des milliers d'exemples alors aujourd'hui nous demandons juste que les droits de l'homme soit respecté dans ce pays que nous aimons.

corrector 05/07/2017 16:08

Des milliers?

Donnez déjà TROIS exemples incontestables

corrector 26/03/2017 22:23

Si la vérité éclate avant les élections, les hollandistes sont foutus.

Même Mac rond.

corrector 09/03/2017 03:26

"car les policiers sont volontairement sortis du champ des caméras pour commettre leurs exactions"

Pas d'après http://www.fdesouche.com/819003-aulnay-sous-bois-93-le-jeune-theo-raconte-son-viol-par-la-police :

"Le jeune homme poursuit son récit en expliquant que les policiers ont tenté de l’entraîner hors du champ des caméras"

Ils ont tenté, ils ne l'ont pas fait :

"mais lorsqu’un habitant du quartier est intervenu, leur demandant avec insistance ce qu’ils allaient faire au jeune homme, ils l’ont alors placé dans leur véhicule pour l’emmener au commissariat."

Est-ce que Demi pense que le site fdsouche ne fait pas une transcription correcte du témoignage?

Une fois la vérité rétablie, il y a de quoi plomber François Macron et faire gagner le FN!

Bestfriend 04/03/2017 09:07

Le rapport médical concernant Théo semble exclure que sa blessure à l'anus puisse venir de la matraque ou alors que celle-ci n'a pu éventuellement que rouvrir une entaille créé par un objet tranchant.Soit Théo a subi un viol au préalable par un gang de dealers,soit il s'est introduit un tube de verre pour cacher de la drogue et celui-ci s'est brisé.

corrector 09/03/2017 03:14

C'est une évidence anatomique; le viol traumatise l'anus s'il n'est pas dilaté. Pour ouvrir le rectum sur une vingtaine de centimètres... il faudrait introduire une épée!

Et de toute façon le gars pisserait le sang. Pas les quelques gouttes séchées que ses copains de la cité ont complaisamment montré aux journaleux.

Bref rien ne tient dans cette histoire. C'est ridicule. Ceux qui l'ont complaisamment relayé en doivent pas avoir de tdc!

Et que dire de Mister Dupont-Moretti?