Le Tournant de la Campagne Présidentielle ?

Publié le par Bestfriend

François Fillon est tombé à 17% d'intention de vote dans les tous derniers sondages livrés, alors qu'Emmanuel Macron et Marine Le Pen caracolent en tête à 25%. Des sondages, en fait réalisés avant son passage à l'Emission Politique de France 2 qui a fait tant parler, au point de susciter un communiqué de l'Elysée avant même son épilogue.

Le candidat de la Droite Républicaine, paraissant parfois abattu lors de ses apparitions parvient tout de même à se transcender lorsque les attaques dépassent les bornes, et ce fut le cas cette semaine. Il n'a pas été mauvais lorsque le grand débat sur TF1 s'est animé, et on l'a vu excellent lors de l'Emission Politique de France 2, face à une pure représentante de l'Intelligentsia de gauche, Christine Angot, venu vomir sur ses mocassins à gland. L'inquisitrice s'est vite fait renvoyer dans ses 22 : Elle qui dans sa fascination pour Hollande, en oubliait toutes les turpitudes et notamment le salaire de 100 000 € de son coiffeur. 

Par ailleurs, au vu de l'ensemble des éléments; il me semble bien que François Fillon n'a pas fait toutes ses petites combines à la limite de la légalité, ou quelque peu au-delà, pour se gaver sur le dos des français. Vu son patrimoine, le recours à des dons en nature, à des prêts y compris auprès de ses enfants, il semble clair que sans se serrer la ceinture, le candidat a surtout voulu se constituer une cagnotte en vue des frais multiples que nécessite une campagne présidentielle. D'autres dans le passé et même aujourd'hui ont recours à des procédés bien moins acceptables : Caisse noire alimentée par des détournements sur des marchés publics notamment de collectivité (spécialité du PS et du PCF), subventions massives à des associations droitdelhommistes qui ensuite participent activement à la campagne du candidat (les mêmes que précédemment). valises de billets arrivant de pays du Golfe, d'Afrique, d'ex-entités du bloc communiste ect..

Le patrimoine de François François Fillon n'est d'ailleurs pas plus élevé que celui de Jean-Luc Mélenchon (dans les 2 cas, légèrement supérieur à 1 million d'Euros), qui lui n'a jamais assumé la moindre responsabilité (uniquement sénateur,conseiller général et député) dans sa carrière et aurait lui aussi fait embaucher sa fille et établi des fausses factures pour financer ses activités politiques. Les accusations de minoration de la valeur du manoir de Beaucé, acheté par les Fillon 400 000 € il y a 20 ans sont vite tombées à l'eau (La valeur d'autres propriétés dans les environs n'a pratiquement pas bougé depuis).On y voit d'ailleurs la totale absurdité de l'ISF sur un tel bien puisque comme dans le cas d'une oeuvre d'art (que les socialistes ont exonéré de l'ISF), l'estimation de la valeur est impossible tant qu'un acheteur n'a pas fait une offre. Il n'y a donc pas la trace chez les Fillon d'un enrichissement particulier, ou d'un train de vie outrancier.

Au vu des innombrables cas d'emploi de proches par des parlementaires (200 seraient à étudier!) , des prêts souvent plus importants que ceux reçus par F.Fillon (550 000 € de la part d'un seul "ami" d'Emmanuel Macron) et d'autres écarts avec la morale et ou la loi, l'acharnement subi par la famille Fillon me semble de plus en plus inacceptable et je pense que de plus en plus de Français vont partager ce point de vue. Certaines révélations ou confirmations sur les pratiques du pouvoir en place montrent bien qu'il y a dans le meilleur des cas connivence entre des magistrats et hauts fonctionnaires très majoritairement de gauche (voire d'extrême-gauche) d'un côté, et d'autre part les candidats de gauche. Surtout quand un candidat comme Emmanuel Macron abandonne progressivement toutes les mesures que ces hauts servis de l'Etat pouvaient considérés comme "libérales".

J'ai encore récemment regardé dans les programmes de petits candidats, s'il y en avait un qu'il m'était possible de soutenir, étant donné qu'il m'est toujours difficile d'imaginer voter pour François Fillon. Le constat est accablant, tant du côté de Nicolas Dupont-Aignan qui a parfois des idées de bon sens, mais d'autres délirantes, et encore plus du côté de Jean Lassalle qui ne me semble pas plus apte à présider le pays qu'un Philippe Poutou. Je ne vois donc pas au cas où l'envie me viendrait d'aller voter le 23 Avril prochain, quel autre bulletin choisir que celui du candidat le moins pire de tous, François Fillon. Quelque chose me dit également que beaucoup de mes concitoyens ont pu arriver aux mêmes conclusions, à l'issue de cette semaine agitée.

 

Commenter cet article

corrector 30/04/2017 05:04

"J'ai l'impression de parler à un débile qui n'a aucune notion d'économie."

Voilà, idem.

"Il faut bien payer pour la construction, le fonctionnement et la maintenance des éoliennes, sans parler des emplois."

Donc vous admettez qu'il faut des tas de choses NON gratuites et NON solaires pour faire fonctionner ces machins.

Ce ne sont donc PAS des machins renouvelables.

CQFD

demi-mot 02/05/2017 14:04

Je ne réponds pas aux questions débiles.
Si vous ne savez pas ce que signifie renouvelable, renseignez-vous sur internet.

corrector 02/05/2017 00:49

Demi n'a plus rien à dire!

demi-mot 01/05/2017 10:27

Je peux rien faire pour vous. Retournez à l'école.

corrector 30/04/2017 10:04

Quelle énergie est renouvelable, alors?

Que signifie "renouvelable"?

demi-mot 30/04/2017 09:50

L'énergie est renouvelable, pas les machines qui la produisent.
Quel débile !

corrector 28/04/2017 00:56

Si les renouvelables marchent si bien, pourquoi doit-on encore payer pour l'énergie?

demi-mot 29/04/2017 13:27

Il faut bien payer pour la construction, le fonctionnement et la maintenance des éoliennes, sans parler des emplois.
J'ai l'impression de parler à un débile qui n'a aucune notion d'économie.

corrector 28/04/2017 00:34

"En 2011, les Etats-Unis ont donné un nouvel essor au développement des SMR"

Il est normal d'aider ces nouvelles approches très intéressantes qui font face à des défis énormes en terme d'industries bien établies. Je ne vois rien de choquant. Les SMR représentent un espoir immense!!!

En tout cas, cela n'est pas une subvention à des production d'énergie mais à de la RECHERCHE.

Mais bien sûr cela dérange les "progressistes" qui détestent le progrès!!!!!

demi-mot 27/04/2017 11:08

Le gouvernement et le Congrès, préoccupés par la sécurité d’approvisionnement énergétique et les émissions de C02, ont décidé de soutenir la relance de l’énergie nucléaire aux Etats-Unis et ont adopté l’Energy Policy Act de 2005. Le volet incitatif de cette loi comprend notamment une subvention à la production de 1,8 cent par kWh durant les huit premières années de fonctionnement pour les six premiers GW des nouvelles capacités nucléaires ; une assurance-risque fédérale à hauteur de 2 milliards de dollars pour compenser les retards imputables à la réglementation ; des garanties fédérales sur les emprunts couvrant jusqu’à 80 % du coût total du projet.

http://environnement.savoir.fr/lenergie-nucleaire-aux-etats-unis/

corrector 28/04/2017 00:10

"pour compenser les retards imputables à la réglementation"

Voilà, les antinucléaires se servent des enquêtes publiques pour bloquer les projets avec des bouffons pseudo scientifiques (du genre de Christopher Busby).

Ils peuvent retarder des projets très coûteux. Ils sont liés aux mafias environnementalistes comme la multinationale du crime Greenpisse.

demi-mot 27/04/2017 11:17

En 2011, les Etats-Unis ont donné un nouvel essor au développement des SMR en subventionnant plusieurs projets à hauteur de 425 millions de dollars sur 5 ans. Ceci dans l'objectif de lancer une exploitation commerciale d'ici 2025. Deux lauréats ont été dotés : Babcock & Wilcox pour le mPower et NuScale Power pour son réacteur NuScalE, en partenariat avec Rolls-Royce. Westinghouse développe également un SMR de 225 MWe.

http://www.sfen.org/fr/rgn/etats-unis-quelle-place-pour-lenergie-nucleaire-en-2050

corrector 27/04/2017 09:21

"Le nucléaire américain est déjà aidé au niveau fédéral"

Faux. Le nucléaire qui est intrinsèquement sûr (totalisant 3 morts aux USA) est sur-réglementé ce qui le défavorise énormément par rapport aux alternatives dangereuses.