Les 70 milliards que la gauche vole chaque année aux français !

Publié le par Bestfriend

La campagne présidentielle 2017 est secouée par les démêlées judiciaires du candidat de la droite républicaine mais aussi de la candidate du Front National, tous deux poursuivis pour avoir détourné l'argent finançant les assistants parlementaires. Comme par hasard,ces poursuites ont lieu juste avant le scrutin alors que les faits sont relativement anciens dans les 2 cas et surtout loin d'être isolés.On apprend (à travers un livre de Corinne Lepage) que François Bayrou aurait aussi demandé aux élus Européens du Modem de déclarer des assistants parlementaires pour servir de permanents à son parti, qui devait pourtant incarner un renouveau moral en politique. Au PS, on a des cas multiples comparables notamment dans les grandes collectivités où bien des postes de complaisance ont été créés (Dossiers Bartolone,Hidalgo,El Khomri,Eve Plenel).

Ce traitement particulier réservé à l'opposition,tant par une justice dont on sait qu'une bonne partie des magistrats sont de gauche,voire d'extrême-gauche,que par des médias subventionnés voire public pose un grave problème démocratique. Ceci d'autant plus que la situation difficile de la France est liée en grande partie à un niveau de dépenses publiques tout à fait hors norme pour un pays occidental, et qu'il semble impossible à contenir tant depuis des années s'exerce une résistance,voire une capacité de blocage de la part des salariés statutaires. Si l'on compare par rapport à nos voisins, la sphère publique dépense pratiquement 100 milliards de trop chaque année et cette somme n'a fait qu'augmenter bien que l'on sait depuis 40 ans  (seul baisse en 40 ans : l'année 2011) où se trouvent les ajustements nécessaires. En clair, la gauche française par sa capacité à empêcher les réformes,même lorsqu'elle est dans l'opposition vole aux français une grande partie de cette somme!

Le premier scandale concerne les retraites dont le régime a été profondément remanié pour le secteur privé en 1993 par Edouard Balladur et dont l'alignement pour le volet public a à peine commencé. Les réformes de la droite en 2003 et 2008, tant pour les fonctionnaires que pour les régimes spéciaux sont bien timides et on a toujours un décalage ahurissant entre les 2 modes de calcul.Pour des temps de cotisations égaux, le système va attribuer à un fonctionnaire en moyenne 1900 € de pension de retraite et seulement 1200 € à un salarié du privé, et encore si celui-ci parvient à éviter le chômage durant sa carrière ce qui est de plus en plus compliqué, précisément à cause des charges ubuesques pesants sur son salaire! Cette inégalité n'a aucune justification si ce n'est le pouvoir de nuisance des fonctionnaires qui peuvent bloquer le pays sans risque pour leur emploi vu leur statut inoxydable. Beaucoup de fonctionnaires vont d'ailleurs coûter plus d'argent à l'Etat durant leur retraite,souvent proche de leur dernier salaire, que durant leur carrière "active", celle-ci ayant été à peine allongée ces derniers temps et ponctuée d'un absentéisme, de congés infiniment plus important que dans le secteur privé. Nous avons donc sur ce poste 40 milliards d'Euros de surcoût chaque année pour la collectivité, lié aux retraites de fonctionnaires (33 milliards) et des régimes spéciaux (7 milliards), et des prévisions qui annoncent une aggravation de ces chiffres malgré les réformes déjà entreprises. Rappelons que ces montants considérables se reportent chaque année sur la dette publique que l'on transmet aux générations futures.

J'ai évoqué l'absentéisme dans la fonction publique et les entités contrôlées par l'Etat telle la SNCF. Nicolas Sarkozy avait réduit à peine l'inégalité de traitement sur les jours de carence accordés par la Sécurité Sociale. 1 jour de carence était appliqué pour les arrêt maladie des fonctionnaires, alors que depuis des années, les salariés du privé devaient en avaler 3 avant d'être vraiment remboursés. Les socialistes revenus au pouvoir se sont empressés de supprimer pour leur clientèle ce malheureux jour de carence qui pourtant avait fait chuter l'absentéisme de manière très sensible dans certaines administrations! (Baisse de 43% des absences d'1 journée dans la fonction publique territoriale). Avec sa mauvaise foi habituelle, la gauche a argué que beaucoup de salariés du privé étaient indemnisés dès le 1er jour d'absence, en oubliant de préciser que ce n'était pas la Sécurité Sociale qui payait mais les entreprises ou des mutuelles complémentaires payantes, oubliant aussi que le taux d'indemnisation est bien supérieur pour les fonctionnaires surtout pour les longues maladies! Le surcoût de l'absentéisme des fonctionnaires et employés statutaires par rapport au secteur privé représente plus de 10 milliards d' Euros! (Calcul selon la masse salariale et l'écart de taux d'absentéisme entre les 2 populations concernées). Cela en fait, des emplois fictifs !

Comment de telles inégalités factuelles entraînant des transferts d'argent aussi considérables, également un tel endettement à supporter par nos enfants et petits enfants, ont-elles pu perdurer voire s'accentuer (la hausse du chômage entraînera à terme des retraites encore minorées pour la moyenne des salariés du privé vu qu'ils seront lourdement pénalisés par le système en place)?? On a pu d'ailleurs observer depuis 1995 une radicalisation du fonctionnariat pour refuser toute évolution des statuts et du système des retraites (Hausse de l'audience de la CGT et de Sud).

C'est là qu'intervient le bras armé de la gauche pour permettre de perpétuer le hold up du millénaire et interdire la moindre avancée vers plus d'équité : Les syndicats, les associations droitdelhommistes subventionnées et qui harcèlent surtout les adversaires idéologiques de la gauche, l'audiovisuel public, les média subventionnés, la culture subventionnée pour formater les esprits et faire des citoyens de bon petits soldats "antilibéraux".

Le rapport Perruchot estimait à 4 milliard le coût des syndicats français pour la collectivité.Ce chiffre correspond en grande partie aux horaires de travail consacrés à l'activité des délégués syndicaux et à son coût pour les entreprises et l'Etat employeur. Mais les subventions et autres financement hors cotisations sont bien estimées par le journal Libération à un bon milliard d'Euros, et notamment 64% du budget de fonctionnement pour la CGT! Rappelons que ces syndicats,tous de gauche et d'extrême-gauche sont quasi-absents parmi les salariés du secteur privé (5% de cotisants parmi les salariés).

J'ai plusieurs fois épinglé cet audiovisuel public qui brasse plus de 4,6 milliards d'Euros pour concurrencer les nombreuses chaînes privées qui elles ne survivent que par la publicité ou les abonnements de leurs clients. France Télévision et France Inter sont d'ailleurs des bastions des syndicats de gauche et d'extrême-gauche puisque la CGT y arrive en tête des élections professionnelles avec 35% des voix,devant la CFDT et le SNJ. Cela se sent sur le contenu avec une ligne idéologique 100% à gauche dans la plupart des émissions liées à la politique,également des talk-show (ONPC), des reportages de pseudo-investigation (Lucet et compagnie), mais aussi dans les séries où on met en scène une France vue avec des lunettes roses où l'harmonie n'est perturbée que par d'odieux racistes et affairistes. Un autre bon exemple est de voir que dans les fictions liées à la période d'occupation, vous ne verrez toujours que des collabos ayant un profil "de droite", tels des commerçants,des patrons et jamais celui d'un ex-délégué CGT ... Et pourtant le N° 2 de la CGT en 1936 a bien fini dans les gouvernements de Vichy!

Idem pour les autres expressions de la "culture".L'exception culturelle française est le prétexte à des subventions massives et des exonérations pour financer une vision du monde qui ne va jamais à l'encontre des idées de gauche; entre le coût du régime des intermittents et les subventions diverses, la facture atteint encore plusieurs milliards. Idem pour les journaux, donc les subventions servent il est vrai à compenser le surcoût lié au racket du Syndicat du Livre CGT et qui dépassent 1 milliard d'€ (sur le graphique,le gouvernement en oublie une partie, liée à la distribution par la Poste,autre bastion des soviets).

Je n'ai chiffré que les principaux postes,mais à travers les collectivités locales encore largement aux mains de la gauche, il existe encore des sommes considérables qui sont attribuées de manière clientélistes à des associations,des pseudo-artistes,des groupes de pression pour relayer l'idéologie dominante, combattre une imaginaire "islamophobie", construire des vraies mosquées dissimulées sous l'édifice d'un "Centre des Cultures d'Islam" comme l'a révélé avec fracas Bernard De La Villardière et sur le quel le fameux Parquet Financiers créé par le gouvernement actuel reste de marbre....

Quand on voit ces détournements massifs opérés sur le dos des français et l'action de la justice et des médias dans ce pays, on ne peut que souhaiter que la prochaine élection aboutisse au moins sur une profonde "mise en examen" de tout ce système à la fois malhonnête, liberticide et anti-républicain. Mais j'ai bien peur que les français qui sont loin comme moi de s'être affranchis de la doxa insufflée par les grands médias soient encore une fois les dindons de la farce!

 

 

Commenter cet article

corrector 24/04/2017 13:35

"Mussolini était un fasciste d'extrême-droite tout comme corrector aujourd'hui (haine des étrangers, pureté raciale, autoritarisme étatique, persécution des opposants, etc...)"

Je suis contre l'étatisme.
Je ne hais évidemment pas les étrangers.
La persécution des opposants est une spécialité de la goche notamment de celle d'Obama qui a espionné Trump et son équipe avec l'aide du pourri MacCain et de Mollande qui a mis sur écoute Sarkozy avec la bénédiction après le faits évidente du pourri qui aime sa femme.

J'aime le fait que "j'aime ma femme" ait été humilié!

corrector 12/04/2017 05:28

J'avais manqué ce passage :

"Toutefois, si le père Noël n'est associé à aucune religion, le message de la directrice est ambigu sur ce point, et alimente les fantasmes. "Certains enfants croient au père Noël, d’autres non, se défend alors la directrice, interrogée par La République du Centre. Si j’avais voulu parler de religion, j’aurais écrit 'religion'." "

http://www.francetvinfo.fr/decouverte/noel/non-les-enfants-d-une-ecole-de-montargis-ne-sont-pas-prives-de-pere-noel-a-cause-de-familles-musulmanes_772955.html

Forcément, quand on parle des "différentes croyances" à coté des "valeurs de l'école laïque", c'est pour désigner le fait de croire ou pas au père Noël. Ben voyons. Et le père Noël n'a aucun rapport dans l'esprit des parent d'élèves avec Noël.

Je doute que même du temps de l'URSS, la Pravda aurait osé publier de telles absurdités.

On ne peut pas croire une seconde que la religion n'est pas en cause ici.

corrector 09/04/2017 00:00

"Je constate simplement que corrector et Daesh ont la même conception de l'islam."

Le problème est que comme les zintellectuels vous voulez "conceptualiser". Il n'y a rien à conceptualiser. Le Coran est un manuel de conquête, un livre d'instruction à la haine.

corrector 10/04/2017 15:22

Je ne lis pas l'arabe. D'autres l'ont lu et l'ont résumé pour moi.

demi-mot 10/04/2017 09:23

Vous l'avez lu, c'est pour ça que vous êtes haineux, alors ?

corrector 08/04/2017 23:08

"Mais la rumeur ne tarde pas à se former. "'(...)" Tirée d'un article du Parisien, cette citation est reprise par RTL... et rapidement par Dreuz.info, un site qui se revendique comme étant pro-américain, pro-israélien et néo-conservateur."

http://www.francetvinfo.fr/decouverte/noel/non-les-enfants-d-une-ecole-de-montargis-ne-sont-pas-prives-de-pere-noel-a-cause-de-familles-musulmanes_772955.html

Trop drôle!

Pour dénigrer Dreuz (et la blogosphère "d'extrem drouat") Demi-cerveau ne trouve pas mieux que de citer une "rumeur" diffusée en premier lieu par DEUX titres de la presse on-ne-peut-plus "mainstream"!!!!!

corrector 26/04/2017 00:19

C'est qu'on comprend en lisant la lettre de la directrice!!!

demi-mot 11/04/2017 17:54

Qui vous dit qu'il y a eu des pressions ?

corrector 11/04/2017 09:47

1) Qui a fait pression, alors?
2) Et alors?
3) Faux. Mussolini était socialiste. Les éléments clefs de son programme, comme le contrôle étatique de l'éducation, sont repris pas les partis de gauche.

Demi délire, comme toujours.

demi-mot 11/04/2017 09:36

1) Le hoax c'est d'avoir fait croire que des familles musulmanes avaient fait pression sur la directrice pour annuler la visite du Pere Noël.

2) Le Père Noël n'a rien à voir avec la religion chrétienne. Cette tradition trouve ses origines en Europe du Nord, avant d'être popularisée aux Etats-Unis, notamment par Coca-Cola qui s'est servi de ce symbole pour vendre ses boissons.

3) Mussolini était un fasciste d'extrême-droite tout comme corrector aujourd'hui (haine des étrangers, pureté raciale, autoritarisme étatique, persécution des opposants, etc...)

4) Les hoax des media mainstream sont des accidents. Ceux de la fachosphère sont leur fond de commerce idéologique.

corrector 10/04/2017 15:32

Justement :

1) Ce n'est PAS un hoax. Il y a bien une lettre d'une DIRECTRICE d'école qui dit qu'une tradition liée à Noël n'est pas maintenue afin de "respecter" les croyances de certains. Il y a une différence fondamentale entre une histoire inventée de toute pièce et une rumeur qui reprend une histoire vraie un peu plus tard.

2) On sait que ce n'est PAS un cas isolé. Dans de nombreuses écoles les sapins de Noël ont été critiqués, certains les ont gardé, mais généralement au nom d'une tradition religieuse pré-chrétienne, donc uniquement parce que la fête de Noël a été mis en relation avec une autre religion. D'autres ont cédé aux demandes de "laïcisme" de ceux qui ne respectent pas spécialement la laïcité.

3) Il n'y a pas de fachosphère. Les discours prônant l'Etat tout puissant, ayant toujours raison et imposant son école obligatoire viennent des socialistes, toujours. La fascisme véritable, celui de Mussolini, est profondément de gauche socialiste, ce que les universitaires et les profs d'histoire essaient de gommer, ce qui rend les livres d'histoires incompréhensibles. (De même qu'ils dissimulent le menteur qu'a été Franklin D. Roosevelt et la catastrophe économique mondiale qu'il a provoqué.)

4) Il arrive parfois que les médias de ré-informations (dits "fachosphère") soient contaminés par les hoax des "mainstream media". Ils ont très peu de moyens humains par rapport aux titres de la presse subventionnée.

corrector 08/04/2017 22:55

Je vous mets au défi de définir "islamophobe", "ultra-sioniste", et de dire en quoi Dreuz raconte des bêtises.

Ne me sortez pas un paquet de liens!