Comment peut-on encore dire : "C'est la faute à Sarkozy" ?

Publié le par Bestfriend

Je fréquente des milieux sociaux très différents de par mon travail dans le bâtiment, à la fois des ouvriers parfois musulmans,des précaires et des chefs d'entreprise, et par le fait que j'habite un quartier de bobos (peut-être que j'en suis 1, mais la Bohême, bof bof...) ,de fonctionnaires qui jamais de leur vie ne voteront à droite, même si en face vous mettez un type se réclamant de l'Alliance Bolivarienne; dans ma famille également où la gauche reste majoritaire malgré l'inquiétude des plus anciens sur l'islamisation du pays. J'entend donc un panel de commentaires très diversifiés sur le plan politique, et les plus stupides ne viennent pas forcément des "petites gens" mais bien souvent de ceux qui se prétendent  intellectuellement plus évolués.

S'il y a une chose que je ne supporte vraiment plus, c'est qu'après le quinquennat désastreux en tous points de François Hollande, dont on a vu encore cette semaine qu'il avait caché sous le tapis un trou de 8 milliards d'Euros, l'équivalent du budget de la justice, bien des gens continuent de vous sortir des affabulations minables sur les responsabilités de Nicolas Sarkozy dans les problèmes actuels du pays.

J'ai déjà traité ce mensonge immonde qui a été celui des médias de gauche après les attentats pointant le doigt sur les postes de policiers qu'aurait supprimés l'ancien chez de l'Etat; suppressions totalement exagérées (Reprise du chiffre du syndicat FO-Police de 15000 suppressions,qui ne mettaient pas en face les nombreuses créations de postes notamment dans la Police Scientifique dont les effectifs ont doublé).

Mais ai encore entendu de belles âneries sur les accords du Touquet signés par Sarkozy qui seraient responsables des problèmes insolubles des migrants qui s'accumulent autour de Calais. Ai épluché le dossier,et  il faut déjà rappeler que ces accords ont été signés en Février 2003, sous la présidence de Jacques Chirac (Vous savez,celui qui disait "Je décide et il exécute"); mais que par ailleurs,nous n'avions pas eu la déferlante de migrants qui a submergé l'Europe après le déclenchement des conflits syriens et yéménites (il y avait surtout des Afghans). Enfin, dans le détail, ces accords ne changent pas grand chose à l'accord principal signé à Sangate par un gouvernement socialiste en 1991, la principale évolution concernant l'autorisation de port d'arme par les douaniers tant du côté français que britannique...

Enfin,le bobard le plus courant concernant le quinquennat de Nicolas Sarkozy concerne la dette de 600 milliards d'€ dont il serait responsable, et selon la gauche en raison des cadeaux fiscaux offerts aux plus riches (même topo sur le chômage que nous avons déjà traité il y a peu). Un rapport sur l'ISF vient pourtant de noter que cet impôt qui rapporte moins de 5 Milliards d'€ au budget de l'Etat causerait rien que pour les recettes fiscales un préjudice de 15 Milliard d'€ par an compte-tenu du départ chaque année de milliers de foyers fiscaux aisés vers des pays moins confiscatoires. 

C'est un fait : La dette de la France a bien augmenté de 620 milliards d'Euros entre 2007 et 2012, et n'a augmenté "que" de 340 milliards entre 2012 et 2017. Le problème pour tous les menteurs du FNPS est l'omission totalement malhonnête des résultats des pays qui nous entourent durant la même période. En clair, tant pour la moyenne UE que pour la Zone Euro, la dette a augmenté entre 2007 et 2012 dans les même proportions que la France. L'Allemagne et la Suède ont fait mieux,par des politiques qui n'ont rien de socialiste, mais même pour l'Angleterre, la hausse est de 850 milliard d'€ durant le quinquennat et ne parlons pas de la péninsule ibérique,de la Grèce,voire de l'Italie où la puissance publique s'est retrouvée au bord de la faillite! Cela montre bien qu'il est peu probable qu'un autre dirigeant ait pu en France limiter cette aggravation manifeste, et certainement pas la personne qui a causé la quasi-faillite de la région Poitou-Charentes.

Le très gros problème pour la gauche,est aussi qu'entre 2012 et 2017, aucun pays n'a vu sa dette augmenter comme le nôtre de 340 milliards! Bien au contraire, celle-ci a baissé notamment à partir de la mi-2013 dans la plupart des pays européens. Hollande a hérité d'un déficit budgétaire de 5,1% en 2011, proche de la moyenne européenne, et a rendu le pays avec un déficit révisé à 3,2% en 2017 donc à peine diminué alors que durant 5 ans, la conjoncture s'est considérablement améliorée (Reprise mondiale,prix du pétrole faible,taux d'intérêt en baisse) permettant à nos voisins d'obtenir en moyenne un déficit de 1,5% seulement, avec même parfois des budgets en excédent comme en Allemagne (6,5 Milliards d'€ en 2016!). L'analyse précise est donc accablante pour la gestion socialiste.

Par ailleurs, la hausse de la dette durant la crise qui a touché l'ensemble de la planète de la fin 20017 à mi-2013 a été généralisée car personne n'a encore trouvé une autre méthode que celle de Keynes pour vaincre une récession brutale : On laisse filer les déficits temporairement pour ne pas entrer dans un cercle vicieux où la hausse de la fiscalité ou la baisse des revenus ferait davantage chuter la consommation. Qui peut prétendre avoir une autre solution sinon celle d'Herbert Hoover et ses homologues qui ont fait chuter dans les années 30 les économies et le pouvoir d'achat des populations dans des proportions bien plus considérables que récemment? On peut constater que le traitement de la crise en occident a bien fonctionné cette fois-ci, que la confiance est progressivement revenue notamment par l'action de Nicolas Sarkozy lors du G20, traçant aussi des perspectives de contrôle accru des banques, des transactions financières et des paradis fiscaux.

Nicolas Sarkozy suscite toujours la haine d'une bonne partie de la gauche et de l'extrême-droite précisément parce qu'il a vraiment osé remettre en cause une étatisation de notre pays qui semble très compliquée à remettre en cause, tant elle satisfait un grand nombre de corporatismes, de soviets qui se gavent sur le dos des petits patrons et des salariés du secteur privé. Nicolas Sarkozy est le seul en 40 ans qui a fait reculer, et à mon avis pas suffisamment les dépenses d'un Etat ruineux et liberticide, et c'est sans doute pour cela que la justice, la gauche, et tous les parasites sociaux de ce pays vomissent toujours sur lui. Vous verrez qu'après 5 ans de présidence Macron, que finalement pas grand chose n'aura été fait pour réduire cette hypertrophie étatique !

 

Commenter cet article

corrector 07/09/2017 10:50

"Mais sa proposition de création d’un Islam « européen » relève du délire, d’une naïveté de boy-scout attardé. ...
Quant à un « Islam » européen … Commençons par ne plus accepter des Tariq Ramadan et autres prêcheurs haineux sur le territoire belge. Muselons ces « Foires musulmanes » que le PS laisse s’installer avec complaisance. Il est utopique de croire que par la grâce d’Allah, les sectes musulmanes sunnites, wahhabites, salafistes, chiites, soufiste, kémalistes, kharijites, ismaéliennes, qarmates, fâtimides, nosaïristes, … vont se mettre d’accord pour ne plus s’entretuer et s’accorder sur un Islam respectueux de la séparation entre l’Etat et la religion ; un Islam qui soit conforme aux Droits de l’Homme et de la Femme. Il y a de plus la Sharia, que tout bon musulman doit appliquer. Et la Sharia est TOTALEMENT IMBUVABLE dans nos démocraties."

https://www.dreuz.info/2017/09/07/interview-verite-de-monsieur-terrorisme-gilles-de-kerckhove-effrayant/

Sarkozy était un boy scout, tout comme Macron, Obama... (quoi que, Obama est peut être un agent double brillant qui a saboté son pays volontairement).

Dire que les idiots utiles continuent à critiquer les propos (très "soft") de Donald Trump...

corrector 06/08/2017 09:35

De toute façon, c'est sur au sud de l'Europe qu'il faut fixer la frontière et pas sur notre sol : interception et reconduite de TOUTES les embarcations de migrants, vers le port sûr le plus proche conformément au droit.

corrector 30/07/2017 00:17

Bush et Sarkozy (deux mauviettes) sont RESPONSABLES et COUPABLES de ne pas avoir créé de débat sur les travaux du GIEC, ce que Trump répare en ce moment.

Il faut des chiens de guerre comme Trump pour diriger un pays.

corrector 12/08/2017 17:34

Bush a aussi eu de la "patience" envers la Corée du Nord, nous amenant à la situation actuelle. Obama a bien plus de responsabilité!

corrector 06/07/2017 20:57

"Et tout ce qui va de Marine le Pen au Bloc identitaire en passant par Zemmour et corrector est d'extrême-droite."

Pourquoi, parce qu'ils critiquent l'immigration?

Et Trump, il est quoi?

corrector 20/07/2017 18:13

Si je suis d'extrême drouat, pourquoi j'étais favorable au mariage pour tous? (mais à la loi Taubira, qui ne fait pas le mariage pour tous mais pour les homos)

demi-mot 03/07/2017 08:09

bestfriend,
Si les gens de votre entourage vous renvoie aux responsabilités de Sarkozy, c'est parce qu'ils savent que vous êtes resté un fidèle supporter, malgré l'échec de son mandat présidentiel.
A moins que vous leur cachez vos opinions politiques et que vous déballez tout sur ce blog défouloir.

corrector 30/07/2017 08:26

MLP est pour les nationalisations et la fixation autoritaire des prix. Elle veut une monnaie pour l'Etat, une monnaie sous contrôle.

Je suis absolument opposé à tout cela, comme Donald Trump d'ailleurs. MLP est l'anti-Trump.

demi-mot 05/07/2017 18:41

Mélenchon représente la gauche radicale.
Et tout ce qui va de Marine le Pen au Bloc identitaire en passant par Zemmour et corrector est d'extrême-droite.

corrector 04/07/2017 23:02

Qui est d'extrême drouat, à par Méluchon?

demi-mot 04/07/2017 21:42

Pour l'extrême-droite, tout ce qui est à gauche de l'extrême-droite est de gauche.

corrector 04/07/2017 16:02

Sarko faisait de grands moulinets verbaux sur l'immigration mais au final il n'a pas freiné la machine immigrationniste, pas plus que ses copains de l'UMP qui se sont bien foutus des électeurs.

Sarko a mis en place le "Grenelle de l'environnement". Il voulait diminuer les pesticides, etc.

Sarko ne défendait l'énergie nucléaire que très mollement. Il voulait réduire la part du nucléaire. Il soutenait les soi-disant "renouvelables".