74% d'idiots masochistes ????

Publié le par Le Monde de Bestfriend


Chirac, l'homme politique le plus populaire de France !!

74%, c'est la cote de popularité que notre ancien président Jacques Chirac a atteint cette semaine. Par la même occasion il a devancé les Rama Yade, Jean-Louis Borloo ect... pour passer en tête des personnalité politiques les plus aimées des français.

Il me semble que dans le même temps, Nicolas Sarkozy en légère hausse soit tourner autour de 42% d'opinions favorables pour 55% de négatives. La seule consolation pour le président actuel étant de se dire qu'une fois retiré des affaires, les bovins qui passent devant lui en lui criant "touche-moi pas, tu me salis", auront ruminé leur haine pour penser que finalement, c'était mieux du temps de Sarko 1er.

Il faut aussi se rappeler de la complaisance à laquelle on a assisté à la fin du règne de Mitterand, puis à sa mort. Rappelez-vous tous les pingouins qui se sont réunis Place de la Bastille avec une rose dans les mains, faisant table-rase d'un passé assez scabreux, d'un 2e septennat cataclysmique et d'affaires sordides comme celle des écoutes directement orchestrées par "Tonton".


Mais Chirac, c'est tout de même grave. Plus encore que Mitterand, il mérite la palme du dirigeant occidental le plus corrompu, menteur, malhonnête, hypocrite des 50 dernières années. Dans un pays normal, un tel homme politique serait depuis longtemps derrière les barreaux et peut-être jusq'à la fin de ses jours. Ce n'est d'ailleurs peut-être qu'une question de temps, puisque ressurgit des faits d'une extrème gravité concernant la disparition d'un journaliste en Polynésie alors qu'il enquêtait précisément sur le compte caché de Chirac au Japon.

Personnellement, je pense que le chiffre de 300 millions d'Euros qui a circulé sur ce compte est fantaisiste. Ce qui l'est moins, c'est qu'un des anciens hommes de main de Gaston Flosse (ici sur la photo avec Chirac) se serait vanté d'avoir participé à l'assassinat du jeune journaliste. Ceux qui connaissent la manière dont Gaston Flosse a dirigé la Polynésie Française ne doivent pas être très étonnés de ce genre d'affirmation.
 


A l'étranger, Chirac passe chez certains de nos alliés pour un dirigeant totalement irresponsable et d'une hypocrisie sans limite.
Chirac, c'est tout de même l'homme qui a donné sans vergogne les moyens à Saddam Hussein d'acquérir l'arme nucléaire. La complicité entre le jeune premier ministre de Giscard et le jeune leader d'un régime déjà sanguinaire a valu à la France des relations très privilégiées avec l'Irak. Chirac s'est vanté dès 1975 d'avoir signé pour 15 milliards de francs (chiffre énorme à l'époque) de contrats avec Saddam, puis lors d'une autre rencontre s'est isolé avec le Raïs pour signer la vente de 2 centrales nucléaires, la formations de 400 ingénieurs irakiens à Saclay au milieu d'un marché d'avions de combat (Photo : Visite de Saddam au Centre Nucléaire de Cadarache).

Comme l'a fait remarqué Eva Joly dans son livre "Est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre ?", il serait très naïf de croire que ces contrats de montants considérables se soient déroulés dans une parfaite probité et que des sommes importantes n'aient pas servi, comme dans l'affaire Elf à payer des commissions du coté irakien comme du coté français. De toute manière, c'est en grande partie l'Etat français qui a du supporter l'ardoise des relations entre nos différents gouvernants et le régime de Saddam; une ardoise qui avoisinne les 5 milliards d'Euros.

En effet, les relations franco-irakiennes ne sont pas l'exclusivité de Chirac, puisqu'elles ont continué sous Mitterand. Les ministres socialistes comme Claude Cheysson ou Roland Dumas étaient plus que complaisants pour un régime prétendument laïc, socialiste, disposant de réserves de pétrole considérables, se voulant un chantre du tiermondisme , fut-il armé et responsable de la mort de 2 millions de personnes (Livre Noir de Saddam Hussein de Y.Kucera).

Mais même quand la gauche était au pouvoir en France, les relations sont restées étroites entre les hommes de Chirac et ceux de Saddam. 2 hommes très proches de Chirac ont été très loins dans les relations avec l'un des régimes les plus sanguinaires de l'histoire; il s'agit de Patrick Maugein et de Gilles Munier. Le 2e est toujours président de l'association "Amitiés Franco-Irakiennes" sauf que celle-ci n'est plus en odeur de sainteté en Irak où parait-il un gouvernement "illégitime" a été mis au pouvoir.
Ces 2 hommes ont été, non pas dans "l'Irak de Bush", mais en France été mis en examen dans l'affaire de corruption lié au programme "Pétrole contre Nourriture", alors qu'une certaine propagande évoquait la mort de 1,5 millions d'enfants irakiens du fait de l'embargo imposé par l'ONU.

Que dire alors sur l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris, sur les détournements des fonds destinés aux HLM, sur l'affaire Clearstream, qui eux heureusement ne risquaient pas de causer un cataclysme mondial.

Commenter cet article