Quel eugénisme ?

Publié le par Le Monde de Bestfriend

Ma réflexion a commencé lors d'une émission de Rispostes où l'écrivain Bernard Werber (l'auteur des "Fourmis") faisait part via un courrier  à Nicolas Hulot de sa préoccupation sur le plan écologique, de l'explosion démographique de la planète. Le Pape de l'écologie à la française a réagit d'une manière bien étrange en sous-estimant le problème, en refusant catégoriquement que la démographie puisse faire partie du débat en matière d'écologie, et que l'idée d'enlever à chacun la liberté de procréer était contraire à ses principes.

C'est une réaction à la fois étrange et scandaleuse au regard de l'explosion démographique qui se poursuit, des pays qui en sont des principaux acteurs, de la manière dont la démographie est justement instrumentalisée et des conséquences actuelles tant que futures de cet évenement considérable dans l'histoire de l'humanité.

Rappelons que le premier milliard d'habitants sur terre a été dépassé à la fin du 19e siècle, que nous sommes aujourd'hui 6,5 milliards et allons inexorablement vers les 10 milliards à l'horizon 2050. On ne voit pas en quoi se poser la question de la logique, de la pertinence, de l'intérêt, des conséquences néfastes d'une telle démographie nous serait interdit. Surtout que nous autres occidentaux avons consacré des sommes considérables à l'aide aux pays concernés et que le doublement parfois tous les 20 ans des populations ont réduit à néant les efforts consentis et anihilés toute véritable amélioration du niveau de vie.

Pourquoi un tel tabou ? Est-ce en occident le fait de l'influence de l'église qui a toujours culpabilisé ceux qui voulaient contrôler leur natalité ? Est-ce le fait qu'un des premiers à s'en effrayer, Malthus, était un réactionnaire craignant la démographie des ouvriers et à qui il semblait de plus en plus difficile d'assurer un avenir ? Est-ce le fait que l'on brandit le spectre de l'eugénisme utilisé par les nazis pour imposer la suprématie d'une race sur d'autres prétendument inférieures ?

Je pense que sur ce dernier point, qui pour moi joue beaucoup dans la frilosité des "leaders d'opinion" sur le sujet, nous avons affaire à une énorme escroquerie intellectuelle. En quoi peut-on être taxé d'eugeniste lorsque l'on pose le problème de la démographie de certains pays déjà surpeuplés et où la population va encore doubler d'ici 2050 ? En quoi peut-on être insulté de la sorte lorsque l'on souhaite que le nombre d' enfants soit un choix librement assumé, car on soupçonne  que les femmes, les premières concernées n'ont pas forcément leur mot à dire ? Et que les individus prennent véritablement les responsabilités liés à une naissance de plus?
Ceux qui pensent qu'il n'y a aucun problème à ce que le Pakistan voit sa population passer de 160 millions aujourd'hui à 290 millions en 2050, que le Bengladesh et le Nigéria connaissent des rythmes de progression encore plus élevés sont-ils vraiment des amis de l'humanité, des droits de l'homme, de la femme, de la démocratie ?
  Lagos - Nigéria

Le Pakistan est déjà un pays surpeuplé, ingérable, presque ingouvernable, où des clans ethniques ou ultra-religieux imposent des lois liberticides dans une bonne partie du pays. C'est en plus un pays sans grande richesse, qui ne dispose guère de ressources minérale, dont le PIB total est au même niveau que celui de l'Algérie, 5 fois moins peuplée et qui a déjà eu du mal à gérer sa forte démographie. Il est notamment presque impossible pour un état de gérer les besoins en éducations lorsque la population croit à une rythme aussi élevé.


Madrassa au Pakistan.

Même avec des conditions de vie médiocres, épouvantables pour certains, la population du Pakistan aura des besoins énergétiques de plus en plus importants. On ne voit pas très bien comment le pays pourra le couvrir autrement que par le recours massif au nucléaire, car comble de malchance, il y a très peu de vent dans ce pays, un ensoleillement médiocre au regard de sa lattitude. L'explosion démographie, en plus de tous les problèmes qu'elles générera pour les pakistanais, aura pour conséquence la multiplication de centrales nucléaires à travers le pays, des centrales nucléaires dont on n'est pas sûr qu'elles soient entourées des mesures de sécurité nécessaires.
Comment un écologiste, peut à la fois culpabiliser les occidentaux sur des dérives réelles de consommation, et fermer les yeux sur des risques écologiques bien plus consistants ???


Mais sur le sujet, les conséquences sont une chose; les conditions dans lesquelles se poursuivent cette natalité presque irrationnelle sont tout aussi effrayantes.
En effet, ces pays sont tous des pays où la religion a un rôle totalement disproportionné. Bien que ce ne soit pas une exclusivité, nous avons surtout affaire à un Islam des plus rigoureux qui impose à la femme un rôle totalement subalterne et avec pour celle qui veulent s'en affranchir une violence institutionnalisée. Il faut vraiment que les juges soient très courageux pour intervenir lorsque des crimes d'honneurs sont pratiqués, parfois sur des simples insinuations de relations hors mariage.
De plus, les femmes n'ont guère l'occasion de poursuivre très loin leurs études(on a vu que les talibans leur en avait interdit l'accès quand ils étaient au pouvoir en Afghanistan), de sortir sans être accompagnées et de travailler. Leur avenir tout tracé est pour la majorité un mariage arrangé et la procréation qui fera d'elle une personne totalement dépendante de leur mari. Un mari qui lui, aura en fonction de ses revenus la possibilité d'épouser d'autres femmes puisque cette "liberté" étonnante leur est offerte.

Déménagement au Pakistan

Or qu'il y a-t-il de plus eugeniste que la polygamie ?
Puisque non seulement c'est rabaisser la femme à l'état d'objet dont la vie va se décider lors d'arrangement entre familles et souvent avec des intérêts financiers à la clé; mais cela implique, puisque certains et souvent ceux en ayant les moyens auront jusqu'à 4 épouses, qu'une bonne partie des hommes est condamné à un célibat éternel et donc à la privation du droit d'avoir des enfants !!
On parle très peu de ces choses là, mais c'est un élément très présent lorsque l'on vit dans les sociétés du tiers-monde. Il existe de grandes frustrations créées à la fois chez les femmes, mais également chez les jeunes hommes. Une des principales motivations des jeunes qui veulent immigrer dans des pays plus riches est de pouvoir se marier, et d'échapper à une vie misérable non seulement sur le plan matériel, mais également sur le plan sentimental et sexuel.

L'explosion démographique d'un pays peut également poser des problèmes pour les peuples voisins qui ne connaissent pas le même phénomène, parce qu'ils ne sont pas de la même religion ou pour des raisons culturelles plus diverses. La démographie des musulmans a parfois modifié profondément le paysage politique de certains pays; le cas le plus emblématique est le Liban, avec les conséquences que l'on connait, mais ce qui se passe au Nigéria risque de causer des conflits d'une ampleur bien plus considérable.
En clair, la démographie a été instrumentalisée politiquement par des chefs religieux ou tribaux afin d'augmenter leur influence politique. Quand celle-ci prend des proportions totalement anormales, au point que le pays se trouve surpeuplé, que ses institutions soient destabilisées, que la démocratie soit gangrénée par le communautarisme; le groupe d'individus qui en est responsable a bien nuit aux développement des autres, (ceux qui avant de faire des enfants s'assurent de pouvoir les nourrir, les éduquer) et a donc pratiqué une réelle forme d'eugénisme.

 

D'ailleurs, les régimes totalitaires ont pour point commun d'avoir toujours encouragé une forte natalité (l'Allemagne Nazie, Vichy), et la politique si décriée de l'enfant unique en Chine a justement été lancée après la mort de cet ignoble dictateur qu'a été Mao, et lorsque le régime s'est assoupli, s'est enfin soucié du bien être de ses administrés.

Cela montre bien que le procès en eugénisme que l'on fait à tous ceux qui transgressent le tabou de l'explosion démographique dépasse toutes les limites en matière d'hypocrisie. Il semble interdit de dire la vérité sur certains sujets tout comme il est maintenant interdit d'évoquer les droits de l'homme devant la commission sensée les défendre au sein des institutions onuesques.
Les prétendues écologistes comme Nicolas Hulot ne sont que des imposteurs qui veulent surtout surfer sur des sujets faciles, et ne risquent pas de se retrouver avec une Fatwa à leur encontre. L'écologie de Nicolas Hulot n'est qu'une idéologie de plus, à vocation essentiellement médiatique et incantatoire. Un excellent business également car comme d'autres prétendus bienfaiteurs, l'homme vend son image sur des produits de grande consommation et a une empreinte écologique infiniment plus imposante que celle d'un français moyen.

Commenter cet article

Bestfriend 16/10/2016 21:40

Je croyais aussi que l'on "pillait" l'Afrique,imbibé par les discours gauchistes, avant d'y mettre les pieds et de voir à quel point on m'avait menti. Notons aussi que l'essentiel de la hausse de la démographie de l'occident depuis 50 ans s'est fait par l'immigration,et sans doute que sur ce point nous avons une responsabilité collective. L'Afrique n'a produit que très peu de richesses et n'exporte pas grand chose; c'est qq % du commerce mondial.Elle a reçu une part considérable de l'aide au développement et l'équivalent de plusieurs plans Marshall. J'ai vu pourtant des Africains très brillants, travailleurs mais qui étaient englués dans une société qui prône les pires valeurs et surtout pas celles de responsabilités.L'Afrique doit maitriser sa natalité comme la Chine l'a fait et on voit bien le résultat que cela a donné!

Vicky66 15/10/2016 17:54

Contrôle de la natalité, ok, mais principalement dans les pays dits "développés" . Pourquoi ? parce que nous sommes les pays les plus destructeurs de la planète avec nos modes de vie ; modes de vie qui détruisent les ressources de ces pays dont on voudrait faire baisser la natalité ! Pfff ! Arrêtons de piller l'Afrique et principalement de son eau avec cocacola, nestlé et compagnie.

thomas 24/08/2012 20:12

Hypocrisie supplémentaire : ce n'est pas la peine de condamner l'eugénisme au moment de la procréation quand, dans les pays occidentaux, on pratique la sélection, la discrimination sociale à
outrance, et qu'on laisse de côté, de plus en plus de gens au nom de la compétitivité, de la performance. Il faut être cohérent. On accueille (presque) tout le monde ou pas ?

Didier BARTHES 19/12/2010 23:02


allez voir ce que dit sur la démographie l'association Démographie Responsable
http://www.demographie-responsable.org


Bestfriend 02/11/2010 13:33


Désolé, j'ai pas vraiment compris le fond de votre propos. Sauf que ?