La Gloire Douteuse du Lanceur de Chaussures ...

Publié le par Le Monde de Bestfriend


Il est sorti; il est libre; il est un héros des peuples arabes victimes des "injustices et des frustrations", comme dirait Hubert Védrine.

Mountazer al-Zaïdi aura passé 9 mois en prison en Irak pour avoir essayé d'atteindre G.W.Bush avec deux lourdes chaussures (pas des bats-bush). Des productions locales que le président américain a su éviter, avant de relativiser l'évènement en plaisantant sur la pointure de son agresseur. La justice de Bagdad a elle jugé  que cette tentative ratée de frapper le président américain avait causé un grave tort au pays et l'a condamné pour "agression envers un chef d'état étranger hôte de l'Irak".

Les informations les plus fantaisistes ont circulé sur les sanctions possibles pour un tel acte. On peut même trouver encore des articles de journaux français prétendant que le lanceur de chaussure risquait jusqu'à 15 ans de prison dans cet Irak qu'ils regardent avec moins de complaisance que du temps de Saddam. Mais Mountazer s'en est beaucoup mieux sorti, peut-être parce qu'il a pu bénéficier des services des meilleurs avocats du pays et en l'occurence, les mêmes qui avaient défendu Saddam Hussein. Après avoir purgé cette peine, le voilà devenu héros du monde arabo-musulman et riche grace aux dons qui affluent de toutes parts (notamment un 4x4 de luxe envoyé par un émir).

Déjà rien qu'au niveau de l'Irak, cette glorification du lanceur de chaussure semble douteuse.
Mountazer a pu faire un geste pareil parce que dans l'Irak "américanisé", il ne risquait finalement pas grand chose. Il ne mériterait le qualificatif de "courageux" à défaut d'autres qualités, que si nous étions certains qu'il aurait agi de même envers Saddam Hussein.  Si ce n'est pas le cas, son acte n'est que la traduction d'une haine essentiellement empreinte de xénophobie.

En tentant un tel geste sous le régime précédent, Mountazer aurait risqué non seulement sa vie, mais aussi celle de toute sa famille que les sbires de Saddam seraient venus rafler la nuit suivante. Après la découverte d'un complot visant à assassiner Saddam Hussein en 1982 à Doujaïl, une petite ville chiite, plus de 1500 personnes avaient été arrêtés et torturés puis 148 d'entre eux éxécutés sommairement. Un évenement en fait secondaire à coté des massacres à grande échelle contre les Kurdes puis en 1991 contre les chiites qui aurait fait 300 000 morts !!. Dans un autre registre, la justice de Saddam faisait preuve d'imagination pour réprimer la moindre impertinence de ses "chers compatriotes" puisqu'on a été jusqu'à sectionner la langue d'un homme qui aurait tenu des propos critiques envers le Raïs. Et pourtant, Mountazer a accepté le soutien des anciens comparses de Saddam, ceux-là mêmes qui auraient fait torturer toute sa famille, après l'avoir écorché vif. Les membres du clan ont même exploité l'évennement jusqu'à inaugurer une statue constituée d'une chaussure géante et dorée à Tikrit, la ville natale de l'ancien tyran !!!



C'est pourquoi la manière dont le geste de cet homme est porté aux nues dans le monde musulman et au delà me semble surtout reflèter la bêtise xénophobe, sentiment facile dans lequel se complaisent ceux qui ont échoué dans tous les domaines. G.W.Bush est-il coupable puisqu' Américain et "mécréant " comme le disait le "laïc" Saddam?? Alors que durant 20 ans, les journalistes irakiens et bien d'autres, ont gardé le doigt sur la couture du pantalon face à un pouvoir sanguinaire, coupable de crimes absolument épouvantables et à grande échelle.

Précisément, sans la décision plus ou moins pertinente de G.W.Bush, celui qui fut l'un des dictateur les plus violents de l'histoire de l'humanité serait encore au pouvoir. Ce qui signifierait pour les irakiens un taux de mortalité au moins du même niveau que celui des pires heures de la guerre civile qui a suivi l'invasion de l'Irak.  Taux de mortalité qui s'est surtout mis à baisser lorsque le Pentagone, a choisi plutôt qu'un retrait qui n'aurait certainement rien arrangé, d'envoyer 30 000 hommes supplémentaires pour mettre en échec Al Qaida.


 

Un reportage d'une télévision française montrera d'ailleurs que Mountazer vient d'une famille chiite proche des fondamentalistes de Moqtada Sadr et considérant l'occident comme le territoire de Satan; les femmes sont voilées de noir des pieds à la tête et ne semblent pas être souvent sorties de leur bercail . Mais qu'importe pour les esprits faibles pour qui l'occident est responsable de tous les malheurs du monde, et non la seule force qui ait fait reculer les dictatures barbares. En clair, les sunnites et chiites peuvent se massacrer entre eux à coup d'attentats suicides, d'escadrons de la mort, de voitures piégées, ils feront cause commune quand il s'agira d'attribuer leurs échecs à un bouc-émissaire américain ou israëlien (dans le cas du Hamas et du Fatah). Le pire est que des grands pontes de la diplomatie comme Hubert Védrine ou Dominique de Villepin (et bien d'autres membres de notre intelligentsia) leur prêtent main forte dans cette mystification.

Car l'attitude des média et des "intellectuels" occidentaux face à ce nationalisme exhacerbé, me semble tout aussi problèmatique. Je n'ai trouvé nulle part dans aucun journal, aucun magazine la moindre remarque à contre-courant  vis à vis de cet incident à effet papillon. Des "humoristes" ont allègrement détourné les images pour recommencer les concours du genre "plus anti-bush que moi, tu meurs". Les images en continu qui finalement montraient un président américain esquivant habilement les chaussures, levant la main pour dire que tout allait bien, restant plus que décontracté n'ont pas été beaucoup diffusées.


 Les images les plus vues dans la presse montrent au contraire le président américain en mauvaise posture, avec une chaussure sur le point d'atteindre un Georges Bush durablement planqué derrière son pupitre, voire se prenant le projectile en pleine poire quand il s'agit d'une caricature. Si l'on faisait un sondage parmi les populations même occidentales, je pense que le taux de personnes certifiant que l'objet a bien touché le méchant "Dabeliou" serait infiniment supérieur à ceux qui se rappellent d'avoir vu le contraire. L'anti-bushisme qui s'est répandu dans le monde ces dernières années semble encore une fois très dommageable pour la capacité de jugement.



  Sur ce dossier la France est particulièrement en pointe, comme elle l'a été dans les manifestations hostiles au renversement de Saddam par Bush. Sous pretexte d'un humour douteux, on a affaire à une lacheté généralisée qui me semble proche de celles de journaux paraissant sous l'occupation. Tout semble permis contre un président américains qui a peut-être pris une mauvaise décision sur l'invasion de l'Irak, mais avait à trancher entre une invasion très risquée et une victoire politique pour Saddam Hussein, offerte sur un plateau au dictateur irakien par les manifestants "pseudo-pacifistes". Car ceux qui prétendent que Saddam aurait pu être chassé du pouvoir autrement n'ont pas apporté le moindre élément convaincant pour le démontrer.  Personne n'ose assumer que s'opposer à l'intervention du "méchant Bush" était accepter le maintien au pouvoir de Saddam; et que ce dictateur était également un compagnon de route des "tiermondistes", un soutien financier de la cause palestinienne, un généreux donateur pour une partie de notre classe politique (Rapport CIA- Duelfer), un bon client pour nos entreprises, une énorme ardoise pour les autres français.
Effectivement, il n'y a pas que les gens de Tikrit qui regrettent le Raïs.

Rappelons-nous également qu'à une heure d'avion de notre frontière, la mort d'un dictateur infiniment plus fréquentable que Saddam Hussein, Tito, s'est traduite par une guerre civile, et par un éclatement du pays. Effectivement, les dictatures ont l'avantage de mettre en sourdine, souvent par la force, les antagonismes communautaires. Faut-il pour cette raison leur permettre de durer éternellement ?
Là encore dans l'ex-Yougoslavie, les américains sont intervenus, et justement parce que les européens se contentaient de vaines paroles, et de sacrifier la vie de quelques jeunes soldats envoyés pour la forme sans autorisation de répliquer aux snipers. Les 300 000 morts, dont de nombreux musulmans auraient été certainement bien plus nombreux (puisque l'essentiel des massacres a eu lieu avant, et sous le nez des experts Onusiens) sans l'action militaire des américains contre la Serbie de Milosevic.

Il serait temps que mes compatriotes se rappellent que nous aussi, nous avons été envahis par les américains, que leurs bombardements ont tué bien plus de civils que ceux qui ont touché l'Irak à l'occasion du renversement de Saddam. Avec un peu de propagande national-islamiste dans le crane, avec le renfort de quelques discours de nos aristocrates diplomatiques et médiatiques, on pourrait peut-être les voir regretter les Pétain, Laval ou Doriot ...

Est-ce que j'exagère tant que ça ??



Commenter cet article

Esteban 26/06/2014 20:20

Tous des pauvres types ici !!

Bestfriend 21/12/2009 22:09


Oui, pas mal la vidéo et cette occupation de l'espace public que l'on ne saurait tolérer pour d'autres religions, surtout que là il me semble que cela doit se passer presque tous les jours.

Je constate tout de même le calme des fidèles, et leur diversité. Ce ne sont pas tous les intégristes et des barbus indécrotables. Mais il faut bien arriver à faire comprendre que la religion doit
rester dans le domaine privé, et que l'on essaye de traiter l'Islam comme on traite les autres religions. Il semble bien que l'on ait été trop laxiste et que bien des bouffeurs de curés sont de
véritables carpettes pour les Imams au nom du combat commun entre les néo-bolcheviques et les islamistes.
(Ai pu lire sur le même blog, cette histoire d'hopital payé par la république islamiste d'Iran en Bolivie où les employées féminines sont obligées de porter le voile; ce Morales mériterait vraiment
qu'on lui balance une bat-bush à la figure).


ATTET 21/12/2009 11:47


Pour aller dans le sens de vos propos voici un article accompagné d'une vidéo qui méritent une large diffusion...les "bisounours" qui ne voit pas (encore) le danger du communautarisme ne changeront
surement pas d'avis mais ne pourront pas nier l'évidence. Certaines religions bénéficient de l'indifférence coupable des médias et d'un grand nombre de politiques.
Le courage de ce reporter doit être souligné et ça se passe à Paris mais qui en parle ?


http://www.bivouac-id.com/2009/12/15/paris-un-courageux-cameraman-de-debout-la-republique-pris-a-parti-par-la-milice-islamique-de-barbes-video/


bestfriend 06/11/2009 22:50


L'anonymat permet d'être assez libre de ses propos, sans risquer surtout la vie d'autres membres de ma famille, car c'est cela qui me ferait peur avec les enfoirés auxquels mes propos peuvent
déplaire.

Mais j'essaye d'être objectif, sans haine, sans profiter justement de cet anonymat pour salir les gens comme le font certains sur des forums.

Merci pour votre message. On va essayer de faire de mieux en mieux.


Gally 25/09/2009 15:16


Merci à toi d'avoir le courage de tenir un de ces forums qui nous redonnent confiance en l'intelligence humaine :)