"Ils sont partout !!"

Publié le par Bestfriend

C'est devenu tellement habituel de voir des adversaires ou ennemis politiques, mais aussi de voir la presse
utiliser à tort et à travers la comparaison avec les régimes pétainistes, voire nazis. Je vais donc essayer de ne pas y recourrir dans le présent article, quoique ...

D'autant plus que nous avons une spécificité bien française : Nous sommes clairement par rapport aux autres pays occidentaux clairement décalés "à gauche", tant sur le plan des partis politiques, sur la soviétisation d'une bonne partie de l'administration française et du secteur para-public, mais également au regard des opinions d'une grande partie des journalistes officiant sur nos média. Un de mes professeurs d'Histoire-Géo du lycée nous disait que la droite s'était couvert d'opprobre en se compromettant en grande partie dans la collaboration. J'ai pu accéder par la suite à des informations qui m'ont démontré que ce mythe d'une gauche résistante et d'une droite essentiellement collaborationniste était une belle escroquerie intellectuelle, assez similaires à d'autres que l'on peut constater aujourd'hui.

335032512ericbrunet

  Eric Brunet, un journaliste s'affirmant ouvertement de droite s'est plaint avec pas mal d'éléments à l'appui d'avoir été victime de discrimination en raison de ses idées. Selon un sondage qu'il a effectué, 94% des journalistes français s'affirmaient de gauche et d'autres votes effectués au sein des rédactions de grands titres ont montré que les sympathisants de droite étaient très minoritaires, même dans des titres comme l'Express ou Le Monde.

 A l'Hebdomadaire Marianne, c'est bien simple, un sondage interne effectué juste avant la présidentielle de 2007 donnait les résultats suivants : Royal : 35 % ; Bayrou : 35% ; Sarkozy : 0%, le seul candidat de droite évitant le même sort étant un certain Dupont-Aignan recueillant 2% des votes. Tiens, c'est peut-être Macé-Scaron, l'ex-journaliste d'extrème-droite recyclé par Jean-François Kahn pour flinguer Sarko qui a pu voter pour le souverainiste gnangnan mais sarkophobe.

  macéscaron

C'est d'ailleurs étonnant de voir la promotion obtenue par Macé-Scaron après avoir prétendu être parti du Figaro-Magazine pour ne plus obligé de cirer les pompes de Sarko. Une belle place à Marianne, puis une présence au Grand Journal de Canal Plus aux coté de pontes de la profession comme Apathie et Duhamel, c'est assez fulgurant comme progression. L'anti-sarkozisme est très bénéfique pour la carrière d'une journaliste au point que le passé, relativement récent, de permanent au sein du GRECE de l'intéressé semble beaucoup moins poser de problème que pour d'autres.

D'autant plus que Macé-Scaron qui était l'un des jeunes protégés de l'ex-collaborateur Robert Hersant, s'est soudain aperçu que la ligne de l'Hebdo ne lui convenait plus une fois que celui-ci s'est trouvé dirigé par les Dassault, de riches juifs faut-il le préciser. En tant que lecteur assidu de l'ensemble de la presse écrite, j'ai de mon coté constaté depuis l'arrivée des Dassault à la tête du magazine un recentrage évident, une plus grande ouverture d'esprit et des positions bien moins droitières : Les propos d'un Louis Pauwells sur le Sida mental de la jeunesse n'auraient plus leur place dans la maison.

rachidadatiexpress6a00e54eee849d8833010536f8097d970b-800wi.jpg

 On peut constater le même recentrage à l'Hebdomadaire l'Express (qui fut un temps possédé par J.Goldsmith, sponsor de Philippe de Villiers) qui ne s'est pas géné pour flinguer l'icone Sarkoziste Rachida Dati sur une sordide affaire de diplômes, ou même de l'autre hebdommadaire Le Point dans lequel Bernard Henri Levy, franc partisan de Ségolène Royal, tient une tribune depuis plusieurs années. A la télévision, LCI que des hypocrites ont considéré comme "dégoulinant de sarkozysme", met à l'antenne des journalistes de gauche notoires comme Pierre-Luc Séguillon ou Michel Field.

 Au contraire, une bonne partie de la presse de gauche, sans doute aigrie par les défaites successives a radicalisé son discours. Pas tellement au Nouvel Obs où Jean Daniel et Jacques Jullliard ont fait le choix d'une opposition constructive, dénuée d'invectives. Mais la dérive extremiste de Marianne qui date du début de la campagne des présidentielle de 2007 choque même au sein de la gauche, et celle de Libération dont les titres sont également d'une extrème agressivité envers l'hôte de l'Elysée contribuent non pas à animer le débat politique mais à exarcerber les antagonismes. Je trouve tout de même plus logique et honnête l'attitude de libé et de celle de Laurent Joffrin.

 unelibe.jpgh-3-2119315-1276858443.jpg

En fait, pour survivre, ces titres se sont inspirés de la radicalité des sites internet. Cette radicalité se retrouve principalement dans les sites" d'information", ou de désinformations créés sur le net et dont les 4 principaux sont à la fois très à gauche et d'une violence systématique envers le gouvernement actuel : Rue 89, super-démago mais relativement modéré, Bakchich info et Le Post qui tirent sur tout ce qui bouge, mais surtout Médiapart.

 C'est amusant d'entendre Edwy Plenel porter plainte contre Xavier Bertrand qui avait qualifié les méthodes de Médiapart de "fascistes". D'une part, rappelons à tous ces braves gens prétendument lettrès que le mot "fasciste" n'est pas lié à une idéologie mais à un mode d'organisation en "faisceaux", que Mussolini a copié sur celui des cellules du Parti Communiste. Edwy Plenel en connait pourtant un rayon en tant qu'ancien militant d'extrème-gauche, d'éditorialiste du journal Rouge qui faisait en son temps l'apologie de Castro, de Pol Pot, de la Bande à Baader ect...

Et puis Plenel a droit sur France-Info a ce fameux faux-débat face, ou à coté d'un autre bouffeur de Sarko, le chirakien Alain Genestar dans lequel presque chaque semaine on fait le procès de l'action gouvernementale. Plenel faisant systèmatiquement le rapprochement avec la France de Vichy que ce soit pour la politique d'Immigration mais également celle de la Justice, celle de l'Enseignement ou sur la forme de l'action gouvernement. Les auditeurs de l'émission en question ignorent sans doute les liens des deux hommes avec Dominique De Villepin ( DDV aurait appuyé auprès d'O. De Rotchild la candidature de Plenel à la tête de Libé, avant l'arrivée de Laurent Joffrin. Durant le procès Clearstream, Plenel a vigoureusement soutenu le justiciable Galouzeau).

Plenelhuma008

Dernièrement, Edwy Plenel est même allé jusqu'à qualifier Sarkozy de "Délinquant constitutionnel". C'est amusant car cela corrobore mes propos lors d'articles précédents sur une alliance anti-sarko rassemblant le Klan Chirak et des extremistes, souvent de gauche, mais également de droite.

Vous remarquerez que l'on a fait des scandales pour pas grand chose quand il s'est agit de ministres du gouvernement, des types qui travaillent tout de même beaucoup et peuvent parfois perdre les pédales. C'est tout à fait normal de les sanctionner, de stigmatiser le mélange des genres, l'appat du gain dans le dossier Woerth-Bétancourt, mais il est tout de même étonnant que personne ne se soit jusque-là ému, et surtout pas Médiapart des 12 000 € que touchent les membres du Conseil Constitutionnel  chaque mois, et cela en cumul de toutes leurs retraites, dépassant largement les revenus des ministres et même de Sarko. Le tout pour ne rien faire d'autres que de flinguer 3 ou 4 fois par an, tels des snipers serbes, le travail de la majorité parlementaire.

A propos, il est toujours chez les Hariri, Chirak ? Vous vous rappelez le foin que l'on a fait sur les 3 jours que Sarko s'est autorisé sur le yacht de Bolloré. Vous vouz rappelez la caballe sur la pseudo augmentation du traitement de Sarko alors qu'il touche comme Fillon 19 000 Euros par mois, alors que Chirak semble intouchable avec 31 000 Euros !!!!

h-3-10525361

Effectivement, Plenel peut toujours faire le malin en affirmant qu'un Conseil Constitutionnel à majorité de droite censure les lois sarkozistes. Tout comme d'autres pourrait noter qu'un député UMP soit la pire langue de p.... ( non en fait j'ai trop de respect pour les prostituées) en ce qui concerne l'action gouvernementale, même si celui-ci s'appelle François Goulard. Plenel, lui, c'est un délinquant de l'information qui ne fait que de la manipulation à partir d'éléments à charge qu'il ne vérifie guère. Il s'est gravement planté lorsqu'il était à la direction du journal "Le Monde" en relayant des accusations calomnieuses sur Dominique Baudis, estimant que "les témoignages des prostituées et d'un agent de police semblaient exacts". L'ex-Maire de Toulouse totalement innocenté mais sali à jamais (le journal relatait des scènes sado-maso sordides) attend toujours des excuses.

goulard-villepin-2012 pics 390Couve Je-suis-partout

 En cette rentrée, avec en plus le tollé suscité par le tour de vis envers les immigrés Roms (vous remarquerez la discrétion des journalistes sur l'argent versés à ceux que l'on renvoie en Roumanie), on se demande comment Sarkozy peut avoir encore envie de rester à l'Elysée. Le sarkozisme ressemble à un drapeau en lambeaux et criblé de balles venues de toutes parts. Il dit en bonne partie la vérité, il devra être éxécuté.

Le problème, ce n'est pas Sarko et compagnie. Le problème c'est l'avenir d'un pays où le seul président qui en voulait depuis longtemps s'est fait démolir par un système politico-médiatique digne des états les plus totalitaires.

 Tiens. Voici par exemple un de mes messages écrit sur "Le Post" et dont on m'a annoncé qu'il était censuré pour non-respect de la charte machin-bidule :

 

L’équipe de modération du Post.fr
http://www.lepost.fr/
Ps : pour rappel, le texte de votre article était:
Tintin a oublié parmi les personnes d'origine tzigane notoires, quelqu'un de très
important par rapport à son article de donneur de leçon : Cécilia Sarkozy.Par conséquent,
le fils même du président, Louis Sarkozy a des origines tziganes.
Le procès que l'on fait une nouvelle fois à Sarko donne envie à des gens comme moi qui
au départ en sont très éloignés, de le soutenir contre la dictature d'une intelligentsia
qui prend vraiment les français et les gens en général pour des idiots".

 Extrait de l'arcticle du Tintin en question qui a suscité mon post :
"En ce qui me concerne, je préfère les considérer pour ce qu’ils valent et
appeler à M. Sarkozy qui hait les Tziganes que ces personnes sont
d’origine tzigane : Django Reinhardt, Yul Brynner, les chanteurs Léni
Escudéro et les Gypsy Kings, les familles Bouglione et les Zavatta, les
peintres Serge Poliakoff et Torino Zigler, le réalisateur Tony Gatlif,
les guitaristes Paco de Lucia et Manitas de Plata.".

Est-il permis aux français à qui on bourre le mou sur la haine des tzigane soit disant organisée par le gouvernement actuel, et que l'on compare aux lois anti-juives de Vichy que Cécilia Sarkozy donc Louis Sarkozy sont tout autant d'origine tzigane, précisément tzigane de Moldavie?
Non seulement quand un professionnel écrit une grosse affirmation mensongère ("Sarkozy qui hait les tziganes") sur un site internet "d'information", cela passe sans problème; mais en plus il n'est pas permis tant que cela ne va pas dans le sens du Sarkozy-bash
ing de porter la moindre contradiction.

 

Effectivement, ils sont partout !!!

Commenter cet article

LOUANCHI 15/01/2013 09:16

HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE :
lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après
24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200
harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société
française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude
Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian
n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

Bestfriend 04/11/2010 23:08


"Mettre en place la gratuité des crèches, des autoroutes, ect.. cela coûte de l'argent".
Et bien justement, comme l'Etat et les collectivité locales françaises sont incapables d'assurer ce service public, et bien d'autres, on se demande pourquoi le niveau de la dépense publique est
supérieure à la Suède. Car si le niveau des prélèvement est inférieur, c'est parce que nous accumulons en plus des déficits alors que le budget des pays scandinaves sont la plupart du temps en
excédent.


Amago (alias demi-mot) 11/10/2010 10:12


Je ne comprends pas bien votre raisonnement. Vous enviez les suédois d'avoir de très bonnes prestations sociales mais vous fustigez le niveau de prélèvements obligatoires en France alors qu'il est
inférieur au niveau suédois. Cela me semble totalement contradictoire.
Mettre en place la gratuité des crèches, des autoroutes et des cantines scolaires comme vous le réclamez, cela demande de l'argent public et ne peut pas se faire sans une augmentation des impôts.
C'est mathématique. Toute prestation sociale doit être financée, sinon c'est la ruine de l'Etat et l'accroissement des déficits publics.
On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Il faut faire un choix. Soit on veut payer moins d'impôts et, dans ce cas, il faut s'attendre à recevoir moins de prestations sociales. Soit on
réclame plus de prestations sociales et dans ce cas, il faut s'attendre à payer plus d'impôts.


bestfriend 08/10/2010 20:31


La Suède continue de réduire ses prélèvements obligatoire d'autant plus que la droite et arrivée au pouvoir, et a été reconduite pour la 1ere fois depuis longtemps. Le niveau des prélèvement est à
peine supérieure, les dépenses de l'Etat largement inférieures depuis les réformes radicales entamées par les sociaux-démocrates et poursuivies ensuite.
Mais surtout, l'Etat offre contrairement au nôtre de vrais prestations : Crèches gratuites pour tout le monde y compris les riches, cantines gratuites pour tout le monde alors qu'à Paris on paie
presque plein pot avec 4000€ de revenu mensuel par ménage, Autoroutes gratuites alors que chez nous elles ont toujours été très chères même quand elles étaient nationalisées.
Et en Suède, les profs, les trains, les postes ect... ne sont pratiquement jamais en grève.


Amago (alias demi-mot) 07/10/2010 11:42


La Suède n'a pas des prélèvements aussi élevés qu'en France. Elle a des prélèvements beaucoup plus élevés : au moins 6 points de PIB de plus. Pas étonnant donc que l'Etat suédois soit moins endetté
que l'Etat français.

Ce que montre l'exemple suédois, c'est justement que le meilleur moyen pour les pays en difficulté budgétaire d'assurer l'équilibre de leurs finances, ce n'est pas, comme l'exige systématiquement
le FMI, de réduire les dépenses publiques nécessaires au bien vivre de la population (éducation, santé, transport, etc...) mais d'augmenter les recettes afin de permettre à l'Etat de lever
suffisamment d'impôts pour financer les prestations sociales.

D'ailleurs, les déficits français causés par la crise financière ont obligé Sarkozy à relever d'un point le niveau de prélèvements obligatoires. Mais ce n'est pas assez. Et surtout l'effort est
très mal réparti car il porte essentiellement sur les salariés alors qu'il devrait porter sur les riches et les grandes entreprises qui font beaucoup de bénéfices.