Tony Blair et les vrais menteurs

Publié le par Le Monde de Bestfriend

 tony blair2 please credit NATO Photos

Tony  Blair n’a rien lâché.  Mis en demeure de l’expliquer devant une commission  d’enquête sur l’invasion de l’Irak,  il a clairement affirmé ne rien regretter,  que si c’était à refaire,  vu les informations dont il disposait à l’époque, sa décision serait identique.

Alors que ce déroulait cette commissions d'enquête, tout à fait légitime vu la lourdeur du dossier, on a vu aux abords du  bâtiment, sur les média et encore plus sur les forums internet, un flot ininterrompu d’insultes et l’accusations par une prétendue communauté mondiale d’avoir menti , d’avoir décidé avec Bush l’invasion de l’Irak sous de faux prétextes, pour voler le pétrole, satisfaire des gens espérant se remplir les poches, d’être coupable de la mort de centaines de milliers de personnes.

57272427

Il n'y a pas eu grand monde à protester à Bagdad contre le déboulonnage de Saddam.

Il est déjà assez troublant de voir autant de mensonges, d’affabulations, de révisionnisme historique venues de cette immense meute planétaire pointant du doigt un Tony Blair à qui dans le meilleur des cas on reproche d’être un menteur (Bliar scandaient les manifestants dans les rues), mais dans le pire, d’être un criminel faisant le rapprochement entre la pendaison de Saddam pour l’éxécution de  175 villageois irakiens hostiles et  le bilan des pertes britanniques durant 5 ans de présence en Irak.

Irakprotest

Pancartes et banderolles affichées à Londres. De quel génocide parle-t-on ?

iraq friends

Jamais les manifestations anti-américaines en Irak ont atteint le niveau de celui d'une quelconque capitale occidentale. Les habitants de Bassorah ont même manifesté contre le départ des troupes britanniques.

Quand on voit de pareilles énormités, on se demande si le monde,  et en particulier l’opinion publique occidentale n’est pas devenue folle, amnésique au vu de l’histoire récente (accords de Munich) et surtout d’une incommensurable lâcheté. Le procès que cette masse d’imbéciles inflige à Tony Blair comporte bien des aspects staliniens.

-          Comment parler de mensonges sur la présence d’ADM en Irak puisqu’il est déjà très difficile de connaître précisément la teneur de l’arsenal de démocraties comme Israël ou Taïwan faisant face à une menace guerrière, et que la dictature de Saddam Hussein était d’un tel niveau de violence, de fanatisme que les services secrêts occidentaux n’ont jamais pu l’infiltrer ?

      On peut certes reprocherà la CIA, à Blair et Bush d'avoir trop fait confiances aux affirmations certainement érronées, de l'opposition irakienne en exil, des réseaux Chalabi, des rares défections au sein du régime qui sur le dossier ont quelques circonstances atténuantes s'il ont effectivement affabulé ?

-          Comment considérer Tony Blair non pas comme responsable, mais coupable de la mort de soldats britanniques, de civils irakiens alors que le chaos qui s’est produit en Irak a été provoqué sciemment par les ennemis des occidentaux c'est-à-dire Al Qaida, l’Iran voire la Syrie. Il est de plus à noter que parmi les kamikazes qui se sont fait exploser au milieu de civils irakiens, il y avait bien davantage d’individus venant d’Europe,  que d’irakiens ce qui montre à quel point la propagande des pseudo-pacifistes a légitimé le recrutement de terroristes en vue d’infliger aux américains un nouveau Vietnam.

      Ils ont échoué, la violence a baissé non pas suite au départ des américains, mais suite à l'envoi de 30 000 hommes supplémentaires et au retournement des chefs tribaux sunnites contre Al Qaida et les ex-saddamistes.

-          Comment peut-on prétendre détenir la vérité contre le menteur Tony Blair lorsque l’on manipule les chiffres avec une telle malhonnêteté. Les sites les plus sérieux et hostiles à l’invasion de l’Irak (ex : Body Count) ont comptabilisé 100 000 victimes depuis Mars 2003, pour la plupart victimes de attentats d'Al Qaida et des milices chiites de Moqtada Sadr. Mais on nous sort souvent des bilans 10 à 20 fois supérieurs. Avant la chute de Saddam, les mêmes personnes relayaient des chiffres donnés par le ministère irakien de l’information (dont on a vu tout le sérieux avec les numéros du ministre surnommé « Ali le comique ») faisant état d’1,5 millions d’enfants irakiens morts du fait de l’embargo (chiffres lancés sur un plateau télé par Djamel Debouze). Les mêmes personnes voulant sans doute ignorer également les 2 millions de victimes directes liées aux folies de Saddam Hussein (Guerre Iran-Irak, repression contre les Kurdes, contre les chiites, purges permanentes avec élimination de familles entières lorsqu’un seul membre était en disgrâce).


9782915056266.jpgchavez-saddam

Jusqu'au dernier moment, le dictateur le plus sanguinaire depuis Mao  n'a pas manqué de soutiens.

Ici,  Hugo Chavez à Bagdad a  emboité le  pas à Jorg Haider et Janny Le Pen.

Juste avant  l’invasion de l’Irak, je pensais que finalement on pourrait trouver une autre issue à la crise sur les inspections  de l’arsenal militaire de Saddam Hussein. L’ancien ministre russe des affaires étrangères, Yevgueni  Primakov prétend d’ailleurs qu’il avait dans un premier temps obtenu de Saddam un départ du pouvoir et son exil en Russie, mais que par la suite Saddam s’est trouvé encouragé par les manifestations nombreuses en sa faveur plus d’ailleurs en occident que dans les pays arabes,  à tenter d’obtenir une victoire politique sur Bush qui lui aurait assuré des années supplémentaires de dictature (Livre de Jeanne Assouly, journaliste de France Télévision sur le sujet).

En clair, ce sont les prétendus pacifistes, et parce qu’ils aimaient davantage Saddam Hussein que la paix qui ont rendu inévitable le conflit : Bien entendu il n’était pas question chez Blair et encore plus dans l’administration Bush de céder et de laisser Saddam profiter d’une immense victoire politique , offerte sur un plateau par une coalition d’islamistes, de néo-bolchéviques, de lepenistes et de chiraquiens.


6a00d83451586c69e200e55397df758834-800wi20090323-A-9999W-001


Je pense que Blair aurait pu pousser Bush a renoncer à l’invasion en demandant à tous leurs détracteurs d’assumer un maintien de Saddam Hussein au pouvoir.  Il n’est pas évident que cela aurait fonctionné, aurait été difficile à faire passer pour autre chose qu’une reculade, qu’un abandon des irakiens demandant instamment qu’on en finisse avec l’un des dictateurs les plus sanguinaires de l’histoire, et qui sait ce que Saddam aurait pu faire en 6 ans de prolongation de sa dictature. Car bien entendu, prétendre que l’on aurait pu destituer Saddam autrement que par la force ou la certitude d’une attaque dévastatrice relève d’une abyssale hypocrisie ; tout comme prétendre que l’après Saddam aurait pu se passer mieux que l’après Tito, qui a été suivi d’une guerre civile dont les 300 000 victimes ont attendu bien longtemps que l’on agisse. D’ailleurs, sans l’intervention armée décidée par Clinton après des années de laisser-faire des européens, de l’ONU, et qui a été presque autant critiquée que celle de Bush en Irak, le nombre de victimes aurait été bien plus important.

Tiens, en parlant de menteur, on a pu voir un juge français tout en relaxant le prévenu affirmer clairement que Dominique De Villepin, héros de la résistance à "l'ennemi Bush" avait menti sous serment lors des auditions du procès Clearstream.

Villepin IRAN 01-3639c-a16f6

Dominique De Villepin, toujours dans les "bons coups", et très sélectif dans son indignation. Je ne pense pas qu'il serait aussi bien reçu par les irakiens.

Commenter cet article

Bestfriend 17/07/2016 09:33

Quel argument.Votre commentaire est nul. La vérité vous dérange ?

Martine 15/07/2016 07:42

C'est vraiment de la merde cet article !

Bestfriend 25/04/2010 10:53


Mieux vaut mourir de rire que d'autre chose. Les américains ont tué 2000 civils irakiens pour abattre un régime responsable de la mort de 2 millions de personnes. Les propos de pseudo pacificistes
dans votre genre ressemble à la propagande de Vichy envers les bombardements américains sur la France, qui il est vrai ont tué beaucoup plus de civils. D'ailleurs, Pierre Laval et sa clique
d'anciens socialos ne se définissaient-ils pas comme des "pacifistes" face au "belliciste "Léon Blum ?

On a été dans une logique de chaos en Irak parce que l'on a légitimité les horreurs perpetrés par Al Qaida et leurs alliés ex-saddamistes au nom d'une résistance qui n'a jamais existé. D'ailleurs,
votre propos sont dementis par le fait que c'est Lyad Allaoui, l'homme mis en place un temps par l'administration Bush qui a gagné les dernières élections en Irak, où le pluralisme a été d'un
niveau jamais atteint dans le monde musulman; et avec des candidates non-voilées, alors qu'à la même période la LCR mettait une femme voilée sur ses affiches.


traveler 25/04/2010 03:41


..."Pancartes et banderolles affichées à Londres. De quel génocide parle-t-on?"...

Euh, des 500000 enfants Iraquien morts du fait de l'embargo imposé à l'Iraq après la première guerre du golfe par exemple et dont l'ogresse écœurante, la très maudite secrétaire d'état de Clinton,
qui s'est répandu sur les ondes pour expliquer que c'était somme toute un excellent prix à payer pour faire plier Saddam... Il faut y ajouter tous les Iraquiens tués à l'arme lourde, tous ceux qui
ont été torturés et massacrés etc..etc. Au moins 1.5 million!


traveler 25/04/2010 03:22


Je suis mort de rire après avoir lu les commentaires de ce blog, très idiots pour la plupart. Ainsi, il y aurait eu moins de manifestants contre la guerre en Iraq à Baghdad qu’à Londres. C'est de
la pure provocation lorsque l'on sait que les Iraquiens auraient été assassiné de manière abjecte par les Anglais ou les Gi's Américains et ce, à l’arme lourde (voir la vidéo récente de
Wikileaks)... Tout est à l’avenant sur ce blog consternant de méchanceté et de pure idiotie.
Navrant !


Lol !