L'audiovisuel public, c'est l'affaire Bygmilliards !!

Publié le par Bestfriend

L'audiovisuel public, c'est l'affaire Bygmilliards !!

Cette semaine, France 2 a donc diffusé le long documentaire consacré à l'affaire Bygmalion par l'équipe d'Elise Lucet. Même Michel Field, que l'on ne peut guère soupçonner de sarkosisme avait trouvé déplacé de sortir un tel reportage en pleine campagne des primaires de la droite républicaine.

Ceci, d'autant plus que ce machin,très long ne comporte aucune révélation mais ne fait que ressasser des éléments à charge contre l'entourage de l'ancien président, et donne plutôt le beau rôle aux cadres de l'entreprise Bygmalion, mis pourtant en examen sur des points bien plus génants.De plus, quelques jours plus tôt, l'avocat d'un proche de Sarkozy faisait savoir qu'il avait retrouvé par hasard des messages ignorés par le juge Tournaire qui prouvait une proximité assez génante entre messieurs Attal,Millot,Lavrilleux et Copé, information rendant presque caduc une bonne partie de la présentation du dossier par France 2.

J'ai déjà affirmé que parmi les affaires concernant Nicolas Sarkozy, celle de ses comptes de campagne dépassés avec fracas, et le système de fausses factures mis en place était la seule où il avait vraiment des choses à ce reprocher. J'envisageais même son inéligibilité, et un soutien à Bruno Lemaire pour les prochaines échéances (je continue de penser que le programme de BLM est meilleur)..Mais si des gens peuvent donner des leçons de morale sur cette affaire de dérapage dissimulé de comptes de campagnes, ce n'est certainement pas les journalistes d'un audiovisuel public qui en permanence bafoue le pluralisme démocratique et utilise un pactole de 3,7 milliards pour véhiculer une idéologie de gauche ou du moins très hostile aux thèses de la droite décomplexée de Nicolas Sarkozy.

Car l'imprégnation idéologique du contenu de la télé-publique (Sur France-Info,c'est parfois pire) va bien au delà des émissions ayant trait à la politique ou l'économie. J'ai pu durant des années voir sur le service public un paquet de films,de téléfilms,de séries qui dénonçaient de manière caricaturale les méchants français racistes qui s'en prenaient aux immigrés,seulement coupables pour "une infime minorité" de quelques rapines; il y avait certainement des valeurs de tolérance, de principes à rappeler,mais le manichéisme était tel que tout cela me semble aujourd'hui avoir été une belle entreprise de manipulation. De même, de nombreuses séries ou téléfilms de France 2 ou France 3 évoquent l'occupation allemande.Vous avez peut-être remarqué que les collabos ont toujours le même profil: Ce sont des commerçants aisés,des fils de patron donc avec une attitude clairement "à droite". Vous n'avez sans doute jamais vu un ex-syndicaliste CGT être le méchant collabo dans ce type de fiction, ils sont en général plutôt des résistants irréprochables.Alors que l'on sait maintenant à quel point la collaboration a été au moins autant le fait de la gauche, de la CGT (son ex.N°2 est devenu ministre de Pétain) que de la droite ou du patronat.

Plus récemment, on a pu voir la détestation que portaient les journalistes de l'audiovisuel public pour l'action gouvernementale durant les années Sarkozy. Celui-ci a nommé un nouveau dirigeant à France-Télévision en remplacement à Patrick De Carolis, membre du clan Chirac et aussi impliqué dans une affaire ...Bygmalion (oui déjà).Le flasque catho de gauche Remy Pfimlin n'a en rien mis la pression sur le personnel de l'audiovisuel public,qui aux élections professionnelles vote en majorité pour la CGT, afin que l'on infléchisse la ligne gauchiste ou extrême-gauchiste de la plupart des émissions.Quel était l'invité le plus fréquent de ONPC même du temps de Zemmour et Naulleau? : Edwy Plenel qui comparait Sarkozy à Pierre Laval; l'invité le plus fréquent de Taddéi-CSOJ? : Emmanuel Todd pour qui Sarkozy n'était pas un président mais "un machin,un truc" et qui trouvait le dictateur iranien Ahmadinejad plus fréquentable.Qui présentaient les JT? : Elise Lucet et David Pujadas (proche de Manuel Valls mais relativement neutre) sur la 2, et Audrey Pulvar sur la 3 donc au moins 2 personnes clairement hostiles au président de l'époque (et cela se voyait).

Le pire dans la propagande anti-Sarkozy de toute cette période a été atteint avec cette émission "spécial crise" du début 2011. En clair, cette production présentait comme pédagogique était dirigée et présentée par Daniel Cohen, économiste encarté au PS, proche de Mathieu Pigasse et Pierre Bergé,ainsi que par Pierre Arditi et Erik Orsenna, 2 candides en économie également fidèles du PS.Seul invité de droite durant toute l'émission, Alain Madelin qui a du parler 3 minutes et a failli se faire casser la figure par un syndicaliste CGT. Quel était l'intérêt pédagogique de cette manipulation où on expliquait que l'origine de la crise était la libéralisation de l'économie opérée depuis 1980 par Thatcher et Reagan, aggravée par les erreurs de la droite française au pouvoir depuis 2002? Aucun, c'était seulement une démonstration très idéologique par une gauche française qui fait honte à ses homologues allemandes, britanniques et scandinaves!

Autre point important: Le traitement des problèmes liés à l'Islam en France.Avez-vous déjà vu des enquêtes vraiment polémiques (comme celle faites par Bernard De La Villardière sur M6) sur le sujet? Que nenni! Le service public s'est débarrassé de Zemmour puis de Natacha Polony et enfume tous ses téléspectateurs à coup de discours anesthésiants ou au contraire culpabilisants sur le sujet. Les apostats sont clairement interdits d'antenne, alors que l'on invite parfois des rappeurs reprenant les discours djihadistes (Médine,Black M). Faut-il comprendre qu'il ne faut pas dans ce bastion de la gauche, s'attirer les foudres des musulmans qui le 6 Mai 2012, on voté à 85% pour François Hollande.

Comment donc cette même chaîne, France 2 qui à travers d'autres émissions véhicule la propagande exclusive et parfois sectaire de la gauche (quand ils critiquent Hollande,c'est pour lui reprocher de n'être pas assez à gauche), et ceci avec l'argent ponctionné arbitrairement par la redevance,peut-elle oser s'épandre sans vergogne sur l'affaire Bygmalion, parfois en plus avec beaucoup de mauvaise foi ? Comment ces médias peuvent-ils continuer à prélever arbitrairement près de 140 € à tous les ménages français pour essayer de leur insuffler en permanence une culture,une idéologie, une haine aussi binaires, vpire de grossiers mensonges ? Il est temps que l'affaire Bygmilliards soit mise sur la place publique puis rapidement jugée par un référendum Pour ou Contre la privatisation de France 2, France 3 et France -Info.

Commenter cet article

corrector 11/12/2016 01:05

Avec le gag de la suppression de la pub sur le sévice public, Sarko s'est discrédité à droite en appliquant le programme de la gauche, avec le but explicite de rapprocher rance Tele de la BBC qui est devenu un infect flux de propagande payé par les contribuables.

demi-mot 05/10/2016 10:20

Sarkozy, plus à droite que Marine Le Pen !!!

"En validant cette idée qui ne porterait que sur le voile islamique (et non sur les autres signes religieux) Nicolas Sarkozy va très au-delà de ce que préconise le Front national. Depuis 2012, Marine Le Pen prône l'interdiction de tous les signes religieux dans l'espace public mais n'opère aucune différence entre une grande croix, une kippa ou le voile."

http://www.huffingtonpost.fr/2016/10/05/nicolas-sarkozy-interdiction-voile-espace-public_n_12348646.html

corrector 11/12/2016 01:03

Le voile n'est qu'un signe d'appartenance. Ce n'est pas le signe qui pose problème, c'est l'appartenance.

corrector 07/10/2016 15:34

huffingtonpost?

Ah ah ah

demi-mot 03/10/2016 15:09

Que dire de la propagande mensongère de Sarkozy ?

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/10/03/impots-chomage-tva-les-oublis-et-les-intox-de-nicolas-sarkozy-sur-l-economie_5007352_4355770.html

corrector 03/10/2016 18:10

"Il est néanmoins faux de laisser entendre que le plan d’économies a été purement et simplement enterré, quand des économies de plusieurs dizaines de milliards d’euros ont été réalisées."

Qu'est-ce qu'on se marre!

corrector 02/10/2016 00:39

Je me demande si cette propagande n'est pas contre productive, je vois autour de moi des "petits" employés rejeter la gauche et vouloir le retour de Sarko!